logo Entraide et Fraternité
20 janvier 2020  Actualités

Une célébration commémorative pour Haïti émouvante aux Riches Claires

12 janvier 2010, en Haïti, la terre tremble, détruit, dévore. Des milliers de vies sont anéanties. 10 ans après Entraide et Fraternité s’est souvenue avec la communauté des Caraïbes et d’Amérique latine de Bruxelles.

12 janvier 2010, en Haïti, la terre tremble, détruit, dévore. Des milliers de vies sont anéanties. 12 janvier 2020 : en l’église des Riches Claires, pleine à craquer, Entraide et Fraternité s’est souvenue avec la communauté des Caraïbes et d’Amérique latine de Bruxelles. Cri de la terre, cri des pauvres ! Ils renvoient à l’exigence évangélique de l’Amour qui est aussi justice : ils ont retenti avec force et émotion durant une célébration remplie d’Espérance.

« Parce qu’il a appris à observer, s’exprime Martine Larose, le paysan haïtien est capable d’indiquer, avec certitude, l’instant précis où va poindre le jour : c’est, paradoxalement, le moment où le ciel est le plus sombre... Alors, il attend. Mais son attente patiente n’est pas passivité, c’est l’expérience. Car il sait que la nuit fait toujours place au jour. Et c’est peut-être cela l’Espérance des Haïtiens...

Malgré cette si longue nuit qui traverse Haïti, les Haïtiens savent qu’elle ne peut durer éternellement. Les ténèbres se battent entre elles, mais vient le moment où elles ne peuvent que s’incliner et céder la place à la lumière. Et ‘La ténèbre n’est plus ténèbre. La nuit comme le jour resplendit.’ (Ps 139 :12). Et il ne fera plus nuit noire, mais nuit étoilée, resplendissante de douceur et de promesses : promesse de vie et non de chaos. »

Les pauvres, les jeunes, les familles disloquées d’Haïti ont droit à une autre vie que celle qu’ils endurent aujourd’hui, faite de souffrance, de misère et de pauvreté. Ce peuple a droit à ce qu’on ne continue pas à construire dans des zones fragiles, à ce que ses responsables dirigent autrement le pays, à ce que les jeunes ne doivent pas quitter le pays pour chercher refuge dans d’autres pays, à ce que les petits agriculteurs familiaux parviennent à manger à leur faim…

« Et, poursuit Martine, ce sont nous, ses enfants, dans un grand konbit avec tous ceux qui veulent œuvrer à nos côtés, qui transformerons ces armes de destruction que sont l’inégalité, l’égoïsme, la corruption, la violence, la pauvreté... en socs d’espérance pour labourer cette terre de fraternité, de solidarité et en faire éclore des projets de vie, d’avenir radieux, de développement durable pour tous les citoyens de cette Île qui n’a jamais cessé d’être la Première République noire et la Perle des Antilles dans le cœur des siens, et dont le nouvel éclat sera le témoignage que, oui, Dieu prend soin de ses enfants. Et cette parole tirée de Jérémie 29:11 n’aura jamais autant pris son sens : ‘Car je connais les projets que j’ai formés sur vous, dit l’Eternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance’. » Avec les Haïtiens, croyons et espérons qu’Haïti ne périra pas. Demandons justice pour Haïti et signons la pétition sur entraide.be ! Espérons avec eux une vie meilleure et un changement pour Haïti.

Selon les propos prononcés par Martine Larose et le Père Claude Ciné devant l’assemblée





Lire aussi

6 avril 2020    Carême de partage 2020

Partageons la célébration du dimanche des Rameaux

Hosanna ! Béni soit Celui qui vient au nom du Seigneur !
4 avril 2020 • 17h00 Agenda    Carême de partage 2020

Célébration anticipée du dimanche des Rameaux

Entraide et Fraternité vous donne rendez-vous ce samedi à 17h sur les ondes de RCF Belgique pour la célébration anticipée du dimanche des (...)
30 mars 2020    Analyses    COVID-19

Entendre aussi la voix du Sud

par Hélène Capocci
Confinement : voici le mot d’ordre donné à pas moins de 3 milliards de personnes dans environ 70 pays pour lutter contre la propagation du (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter instagram youtube flickr