logo Entraide et Fraternité
Echos des activités   12 avril 2019

Une campagne a germé en Brabant wallon

Mi-mars, nos partenaires philippins atterrissaient en Belgique. Après un long trajet, peu d’heures de sommeil et un bon décalage horaire, nous retrouvons (ou découvrons pour certains) le partenaire qui nous accompagnera pendant toute la campagne de Carême. En Brabant wallon - et à Bruxelles-, nous avions la grande chance d’accueillir MinMin. Son large sourire fait transparaître sa joie de commencer cette campagne sur les Philippines. Elle est passionnée et passionnante. Pendant ses 3 semaines en Belgique, elle a touché de nombreuses personnes par sa gaieté (malgré sa vie difficile), son courage et sa force de caractère. Sa « tournée » de témoignages a commencé à La Tourkana asbl : une association de femmes qui aide à l’alphabétisation. Les femmes, musulmanes, sont impressionnées par son témoignage et de voir qu’elles ne sont pas les seules à vivre des situations difficiles. L’une d’entre elles nous dit : « Finalement, que cela soit ici en Belgique, chez nous au Maroc ou là-bas aux Philippines, il y a beaucoup de ressemblances… L’important, c’est la solidarité entre tous, qu’on soit chrétiens ou musulmans ! ». Un beau témoignage qui donne le ton à la campagne avec MinMin : l’entraide et la fraternité avant tout !

Ensuite, MinMin a donné de nombreux témoignages en partenariat avec des paroisses : Wavre, Ottignies, Braine-l’Alleud, Bonlez, Perwez, Gembloux… Des rencontres avec des associations ont également rythmé son séjour en Belgique : La Ferme bio du Petit Sart, ACRF, Hirondelle à Perwez, le magasin AlimenTerre à LLN, la Ferme de Froidmont, Terre-en-Vue, l’Amap Helia à Corroy-le-Grand… Lors de ces rencontres, MinMin a présenté avec enthousiasme le travail de son association Conzarrd, qui sensibilise et forme les petits paysans aux techniques de l’agriculture biologique. Un travail de fond et plein de sens qui a pour but d’améliorer les conditions de vie des membres de sa communauté. Les échanges avec les associations sont fertiles et permettent un brassage d’idées, de techniques et même de semences (peut-être que bientôt pousseront aux Philippines du panais, de la courge butternut ou du fenouil… ?!).

Des solutions jaillissent de ces rencontres : MinMin apprend d’un maraîcher pourquoi ses raisins ne poussent pas bien dans son village et ce qu’elle doit faire pour éviter que ses jeunes pousses ne deviennent la cible de certaines maladies. Elle fera aussi une découverte de taille : à la Ferme de Froidmont, les maraîchers utilisent un outil appelé « la Campagnole » pour labourer la terre… Immédiatement, elle demande les plans à l’agriculteur pour pouvoir fabriquer cet outil dans son pays. Un bon gain de temps pour sa communauté qui travaille presque exclusivement à l’huile de coude !

Avec MinMin, on comprend que nous sommes tous frères et sœurs, habitants d’une même planète… Que nos actes au Nord peuvent avoir de grandes conséquences au Sud… Qu’il faut prendre soin de notre belle Terre et la respecter car l’avenir et le bien-être de l’humanité en dépendent ! Comme le disait si bien une jeune fille après une soirée-témoignage : « Il faut créer des ponts entre le Nord et le Sud. Rencontrer MinMin m’encourage à agir encore plus en faveur de la Transition » …





Articles en rapport

29 mai 2019    Analyses

Ecoutons la voix des futurs citoyens !

par Anne Berger
Les rencontres entre les jeunes et les partenaires du Sud d’Entraide et Fraternité
12 avril 2019    Juste Terre !

Juste Terre ! n° 159

Quand on parle de solidarité internationale ou de coopération au développement, on pense prioritairement au travail de terrain, effectué - en tout cas dans la (...)
9 avril 2019    Echos des activités

Dire nous

Une après-midi pour « dire nous » à Verviers, avec Doreen

Retrouvez-nous sur : facebook twitter instagram youtube flickr