Abonnez-vous à notre infolettre

Recevez chaque mois des nouvelles de nos projets, nos évènements ou encore nos analyses en vous abonnant à notre infolettre

logo Entraide et Fraternité

Quatrième dimanche

14 mars 2021

« Avec le Christ, Dieu nous a ressuscités ».
2 Ch 36, 14-16.19-23 ; Ps 136 ; Ep 2, 4-10 4 Jn 3, 14-21

« Élevé »

Le Fils de l’homme sera élevé comme le serpent de bronze fut élevé au désert par Moïse. Lever les yeux vers ce serpent guérissait de la morsure de serpents venimeux. Élevé, le serpent venimeux devient guérisseur. C’est le serpent du désert, c’est encore bien plus le serpent de la Genèse qui distille par la parole le venin bien plus mortel de la convoitise. Celui qui guérit de cette mort-là, c’est celui qui est élevé en croix. Pour l’évangéliste Jean, la croix est une élévation. En quelque sorte, en Jésus élevé en croix, il voit déjà Jésus relevé, ressuscité. Celui qui est descendu jusqu’à la mort et la mort de la croix tant il aime le monde, celui-là est en fait élevé et devient source de guérison et de vie pour ce monde.

Et ce qui transforme l’humiliation de la croix en élévation, ce qui fait d’un instrument de mort une source de vie, c’est l’amour immense dont Dieu riche en miséricorde aime le monde. En levant les yeux vers celui qui est ainsi élevé, ce n’est pas seulement d’une maladie que nous sommes guéris, c’est de la mort. Et pas d’abord de la mort corporelle à laquelle nul humain ne peut échapper, mais de la seconde mort qui nous perd tout entier, de l’anéantissement de tout ce qui nous faits vivants. Avec le crucifié élevé, ressuscité, nous sommes aussi ressuscités.

Osons-nous croire à cet amour quasi charnel de Dieu pour notre monde ? Osons-nous le partager ? Osons-nous croire qu’un tel amour peut élever ce monde ?

INTENTIONS

En Jésus élevé en croix, Jean l’évangéliste voit déjà Jésus relevé, ressuscité. Seigneur, donne-nous de voir dans tous les gestes de solidarité, de don de soi, modestes ou héroïques, des signes de notre monde transfiguré.

Avec le crucifié élevé, ressuscité, nous sommes aussi ressuscités. Pour que ce temps de carême nous libère de notre fatalisme, de notre défaitisme, de notre passivité ; que là où nous sommes, nous inventions des gestes modestes peut-être mais efficaces de partage et de fraternité, Seigneur nous te prions.





Lire aussi

3 mai 2021    Carême de Partage 2021

Campagne de Carême : Vos retours sont essentiels !

Qu’en avez-vous pensé de notre campagne de Carême 2021 ? Comment pourrions-nous faire mieux l’année prochaine ?

Les ressources naturelles au cœur de la dette du Sud

Depuis la colonisation jusqu’à nos jours, la question de l’exploitation des ressources naturelles des pays des Sud par les multinationales et les Etats du (...)

Jour de Pâques

4 avril 2021
« C’est la Pâque, le passage du Seigneur » Jn 20,1-9

Retrouvez-nous sur : facebook twitter instagram youtube flickr