Abonnez-vous à notre infolettre

Recevez chaque mois des nouvelles de nos projets, nos évènements ou encore nos analyses en vous abonnant à notre infolettre

logo Entraide et Fraternité

Pourquoi la Belgique doit plaider pour l’annulation des créances de la Banque mondiale et du FMI

Par Renaud Vivien (Entraide et Fraternité), Femmy Thewissen (11.11.11), Aurore Guieu (Oxfam), Anaïs Carton (CADTM) et Leïla Oulaj (CNCD-11.11.11).

Pour aider les pays du Sud à faire face à la présente crise, des allégements significatifs de dettes sont indispensables, comme l’écrivent plus de vingt ONG, associations et syndicats belges dans leur note de positionnement politique intitulée "Une réponse à la crise de Covid-19 : la Belgique et l’annulation de la dette des pays du Sud" . La Belgique semble également avoir pris la mesure de ce problème de surendettement puisque son accord de gouvernement indique qu’il « s’engagera de manière constructive dans les discussions sur les annulations de dettes bilatérales et multilatérales ». Cet engagement est réitéré dans la Note de politique générale ainsi que dans l’Exposé d’orientation politique de la ministre à la Coopération au Développement, Meryame Kitir, qui s’engage à poursuivre les efforts pour annuler la dette des pays en développement et exhorter ses partenaires à faire de même .
Un tel engagement gouvernemental implique nécessairement une démarche proactive de la Belgique dans les enceintes européennes et internationales et en particulier au sein du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale, deux institutions créancières des pays du Sud au sein desquelles la Belgique est particulièrement bien représentée.




Lire aussi

15 avril 2021    Juste Terre !

Juste Terre ! n°179

Demander au monde politique d’imposer des règles aux grandes entreprises pour qu’elles respectent les droits humains et la nature, s’opposer aux accords de (...)

Les ressources naturelles au cœur de la dette du Sud

Depuis la colonisation jusqu’à nos jours, la question de l’exploitation des ressources naturelles des pays des Sud par les multinationales et les Etats du (...)
22 mars 2021    Interview

Nos partenaires congolais et la question de la dette

Trois responsables d’associations congolaises (CAB, APEF et Change) soutenues par Entraide et Fraternité ont répondu à nos questions sur la dette extérieure de (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter instagram youtube flickr