17 juin 2015  Actualités

Haïti

Nouvelles de Vedek et de Joachim, ambassadeur de la lutte contre la faim

Au cours de sa campagne de Carême 2015, Entraide et Fraternité a collecté en Belgique plusieurs milliers de signatures pour faire reconnaître Joachim, agriculteur agroécologique en Haïti, comme ambassadeur de la lutte contre la faim.

Fin mai 2015, Claude Mormont, chargé de projet d’Entraide et Fraternité, au cours d’une de ses visites en Haïti, a pu donner à Joachim des nouvelles de cette démarche.

« Avec Guy et Hughes de l’ICKL (Institut Culturel Karl Levêque), organisation partenaire d’Entraide et Fraternité, nous nous sommes rendus à Cap Rouge, dans le département du Sud-Est d’Haïti pour rencontrer l’organisation paysanne VEDEK et Joachim, un de ses membres. J’ai donné à Joachim des échos de la campagne de carême et lui ai remis des affiches. Il a répondu qu’il espérait bien qu’Entraide et Fraternité continuerait à soutenir les initiatives de VEDEK.
Et d’initiatives, l’organisation n’en manque pas, malgré ses moyens toujours trop limités. Le mardi 26 mai au soir, nous étions réunis dans le local de la radio communautaire, émettant plusieurs fois par semaine à destination de milliers de paysans de la région. Nous avons vu et goûté les produits du Centre de Transformation de Fruits (liqueurs, confitures…). On nous a parlé de la boutique d’intrants et surtout de l’école agroécologique mise en place par l’organisation avec l’appui d’un agronome haïtien et de la faculté d’agronomie de Jacmel. Des paysans, et singulièrement des jeunes – alors que ceux-ci souvent désertent la terre – s’y forment les week-ends sur un cycle de 3 ans. Un jeune présent, qui vient de boucler le cursus, nous a parlé avec enthousiasme de cette formation qui lui ouvre des perspectives pour rester paysan, en combinant méthodes traditionnelles et savoirs novateurs.

Après une nuit dans le local de l’organisation, avec la pluie tombant comme une bénédiction après des mois de sécheresse, nous avons visité au petit matin le jardin – ce qui veut dire l’exploitation – de Joachim et sa femme Andrée-Rose, qui a participé en 2009 à la campagne de carême d’Entraide et Fraternité. Dans le jardin, conformément aux principes agroécologiques, une grande diversité de légumes, de fruits, d’arbres poussent souvent en combinaison. Cochon, chèvre, cheval ne se baladent pas librement, mais sont attachés à des endroits précis… Car rien ne se perd : les déchets végétaux et animaux fournissent du compost. Dans le jardin, Joachim expérimente aussi l’acclimatation de plantes nouvelles, comme les pommes de terre qui ne poussent jusqu’ici pas dans cette région. Le jardin permet à Joachim et Andrée-Rose de payer les études de leurs enfants. Ici, l’agroécologie est la grande référence et, en plus de la production, elle contribue à embellir le cadre, dans une profusion de plantes et d’arbres qui contraste avec les si nombreuses zones déforestées et arides du pays.

Certes la vie reste rude pour les paysans et les paysannes, mais ceux que nous avons rencontrés à VEDEK nous ont dit leur fierté et ils pensent tenir une piste pour offrir aux jeunes une perspective dans l’agriculture. Joachim n’a pas volé le titre d’ambassadeur de la lutte contre la faim. »





Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr