Abonnez-vous à notre infolettre

Recevez chaque mois des nouvelles de nos projets, nos évènements ou encore nos analyses en vous abonnant à notre infolettre

logo Entraide et Fraternité
6 juillet 2021  Actualités

Mobilisation contre le TCE

Ce mardi matin, une action contre le Traité sur la Charte de l’énergie (TCE) a eu lieu devant la Commission européenne à Bruxelles.

Une épée de Damoclès suspendue au-dessus des dirigeants européens symbolisait explicitement la menace que fait peser ce traité sur les États qui prennent des décisions contraires aux intérêts des multinationales du secteur de l’énergie. Avec Entraide et Fraternité, participaient à cet événement 11.11.11 (la coupole néerlandophone des ONG), Friends of the Earth, ou encore Rise for Climate. Cette semaine se tient le 6e cycle de négociations visant à « moderniser » le TCE pour le rendre compatible avec les objectifs de la COP 21 de Paris et du Green Deal européen. Mais pour les organisations de la société civile, il faut quitter ce traité. En effet, vu le blocage de plusieurs pays sur des éléments clés comme la suppression de la cour d’arbitrage privée, il n’a aucune chance d’être rendu compatible avec l’urgence écologique planétaire.

JPEG - 213.6 ko
Le TCE, une épée de Damoclès suspendue au-dessus des dirigeants européens.

Dans la foulée, une assemblée citoyenne convoquée par Rise for Climate a invité Saskia Bricmont, eurodéputée Ecolo, puis a permis aux différent·es citoyen·nes et organisations présentes de prendre la parole. Saskia Bricmont a souligné l’importance de la mobilisation constante de la société civile pour soutenir le travail des parlementaires nationaux et européens qui s’engagent contre le TCE. Isabelle Franck du Service politique d’Entraide et Fraternité a ensuite pris la parole pour mettre en évidence l’incompatibilité entre les engagements climatiques pris par la Belgique et le TCE. Car aussi longtemps qu’elle restera dans le carcan du TCE, la Belgique sera face à un dilemme insoluble. Soit elle s’abstient de prendre les mesures nécessaires pour réaliser la transition énergétique violant ainsi ses obligations juridiques en matière de climat et la décision récente du tribunal bruxellois la condamnant pour inaction climatique, soit elle prend ces mesures mais s’expose alors à des représailles juridiques par les multinationales sur base du TCE.





Lire aussi

5 juillet 2021    Autres publications    Carte Blanche - Le Soir

Climat et énergie : qu’attend la Belgique pour changer de stratégie ?

par Renaud Vivien
Le 26 mai, la justice néerlandaise a condamné la multinationale Shell à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 45% d’ici 2030, par rapport au niveau de (...)
9 novembre 2020    Radio

Traité UE - Mercosur : une hérésie globale

Présentée par Jean-François Lauwens
Voici un peu plus d’un an, l’Union européenne concluait avec les 4 pays du Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay, Paraguay) un accord commercial gigantesque qui (...)
30 octobre 2020    Lettres, déclarations, communiqués    Communiqué de presse

Traité ONU sur les entreprises et les droits humains : l’UE en panne de volonté politique

Ce vendredi 30 octobre se clôture à Genève la sixième session de négociations sur le futur traité des Nations Unies sur les entreprises et les droits humains, un (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter instagram youtube flickr