Abonnez-vous à notre infolettre

Recevez chaque mois des nouvelles de nos projets, nos évènements ou encore nos analyses en vous abonnant à notre infolettre

logo Entraide et Fraternité
Autres publications   28 janvier 2021

Rapport 2021

Financement du développement sous forme d’agro-colonialisme

Le financement des plantations d’huile de palme de Feronia-PHC en RDC par les banques européennes de développement

La présente publication présente un aperçu du financement accordé par les banques européennes de développement à la société productrice d’huile de palme Plantations et Huileries du Congo (PHC), en République démocratique du Congo.

Ce rapport est co-publié par plusieurs organisations de la société civile congolaises, européennes et internationales (RIAO-RDC, FIAN Belgium, Entraide et Fraternité, CCFD-Terre Solidaire, FIAN Germany, urgewald, Milieudefensie, The Corner House, Global Justice Now, World Rainforest Movement et GRAIN). Il fait suite aux autres rapport publiés sur le cas Feronia ces dernières années en revenant plus spécifiquement sur les impacts et événements de 2020.

Résumé

Les communautés concernées par les plantations de la société, Feronia PHC, sont privées de leurs terres ancestrales depuis 1911, date à laquelle le fondateur de PHC et cofondateur de la multinationale agroalimentaire Unilever, l’industriel britannique Lord Leverhulme, a transformé leurs palmeraies en plantations industrielles de palmiers à huile. Les communautés n’ont jamais donné leur accord à la transformation de leurs forêts en plantations. Tout au long des décennies pendant lesquelles elles ont demandé justice, les communautés ont été victimes de répressions et de violences. En 2019, un agent de sécurité de la multinationale a été accusé du meurtre d’un membre d’une des communautés. Cet agent a par la suite été acquitté, ce qui a soulevé des préoccupations parmi les membres de la famille et les organisations de la société civile. En 2015, un villageois est décédé et sa femme a été tuée par la police à la suite d’une accusation de vol pour quelques noix de palme. Ces morts ont eu lieu à une époque où plusieurs banques européennes de développement investissaient dans PHC, soit directement, soit indirectement. Les activités menées aujourd’hui par PHC s’inscrivent totalement dans le modèle de plantation industrielle, avec les dommages environnementaux, les violations des droits et l’exploitation des terres communautaires et de la main-d’œuvre qui sont inextricablement liés à ce modèle. Ce modèle de plantation industrielle a joué un rôle crucial et cruel dans la colonisation européenne. Le financement de PHC montre que le soutien apporté par les banques (européennes) de développement à ce modèle de plantation colonial perdure aujourd’hui encore.

TéléchargerConsulter

Jusqu’à tout récemment, les activités de PHC étaient détenues par une société financière canadienne appelée Feronia Inc., qui avait racheté la société à Unilever en 2009. En juin 2020, Feronia Inc. a fait faillite, en dépit du soutien financier apporté depuis 2013 par les banques européennes de développement pour un montant dépassant les 150 millions de dollars. Au moment de l’effondrement de Feronia, les banques de développement étaient propriétaires de Feronia-PHC. Elles détenaient en effet la majorité des actions de Feronia Inc., soit directement (le groupe CDC au Royaume-Uni), soit par le biais d’investissements dans un instrument financier (Proparco en France, AECID en Espagne et DFC aux États-Unis), et avaient des dizaines de millions de dollars de remboursement de prêt encore impayés (CDC – Royaume-Uni, DEG – Allemagne, FMO – Pays-Bas, BIO – Belgique, et d’autres par le biais de l’EAIF). Lorsque Feronia Inc. a fait faillite, les banques de développement ont eu une occasion sans précédent de réparer l’occupation des terres communautaires par PHC qui remontait à l’occupation coloniale européenne du Congo. Elles auraient pu explorer des pistes pour restituer aux communautés les droits de concession ou les participations financières dans PHC, mais elles ne se sont pas montrées intéressées. En lieu et place, les banques de développement ont transféré les actifs de PHC à une société de capital-investissement domiciliée à Maurice appelée Straight KKM, et accepté une annulation massive de leur dette au profit de la nouvelle société de capital-investissement. Tout comme Feronia Inc., Straight KKM ne disposait d’aucune expérience avérée dans l’exploitation de plantations de palmiers à huile avant son implication dans PHC.

Lire le Rapport complet :

TéléchargerConsulter

Pour plus d’information (en plus des sources spécifiques reprises dans le rapport) :

Lu dans la presse suite à la publication du rapport :
Le Vif : Q. Noirfalisse, Plantage dans les plantations, 28/01/2021





Lire aussi

15 juin 2021    Analyses

Dette des pays du Sud : que peut faire la Belgique ?

Par Renaud Vivien (Entraide et Fraternité- Femmy Thewissen (11.11.11), Anaïs Carton (CADTM), Aurore Guieu (Oxfam Belgique) et Leïla Oulhaj (...)
17 juin 2021 • 19h30 Agenda    Ciné-débat

La Malédiction des Ressources

Film documentaire réalisé par Vincent Bruno en collaboration avec le CNCD 11 11 11

Insécurité foncière en RDC

par Emery Mushagalusa Mudinga
L’accaparement des terres dans la province du Sud-Kivu : expériences paysannes

Retrouvez-nous sur : facebook twitter instagram youtube flickr