La criminalisation des mouvements sociaux en Belgique

Décembre 2014

par Christophe Cornet

Sommes-nous des terroristes en puissance ?

Aujourd’hui en Belgique, de nombreuses lois « classiques » permettent d’incriminer des militants qui par leur action non-violente remettent en cause le système économique et politique. Depuis quelques années, des lois antiterroristes ont fait leur apparition dans le droit pénal belge. Ces lois visant, à priori, à protéger les belges du terrorisme, pourraient aussi servir à réprimer le militantisme et par la même occasion, un certain nombre de droits et de libertés.

Cette analyse vise à mettre en évidence quelques outils juridiques susceptibles de s’attaquer au militantisme social, politique, économique, écologique. Elle aborde aussi la manière dont ces instruments constituent un danger pour la Liberté.

PDF - 1.3 Mo
TéléchargerConsulter


tags : Manifestation


Avec le soutien de


Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr