Abonnez-vous à notre infolettre

Recevez chaque mois des nouvelles de nos projets, nos évènements ou encore nos analyses en vous abonnant à notre infolettre

logo Entraide et Fraternité

Cinquième dimanche

29 mars 2020

« Déliez-le et laissez-le aller »
Ez 37, 12-14 Rm 8, 8-11 Jn 11, 1-43

Vie

Et si les puissances de mort étaient les plus fortes ? Pas seulement la mort physique, mais tout ce qui tue, ce qui anéantit l’espoir. Comme tout ce qui frappe le peuple haïtien : ce qui vient des éléments, mais aussi ce qui vient des humains. Et malgré tout, quelle énergie, quelles créations culturelles par exemple, nous sont offertes par ce peuple ! Il ne s’agit pas de faire comme si les germes de vie effa- çaient les œuvres de mort. Ce n’est pas, d’ailleurs ,ce que suggère l’Evangile. Jésus s’approche au plus près de ce que produit la mort et il en est profondément troublé : Quand il les vit pleurer, Jésus frémit intérieurement et il fut troublé. Et ce trouble de Jésus devant ce que la mort détruit est relevé trois fois dans le récit de la résurrection de Lazare. Et bientôt, il descendra lui-même dans les abîmes où la mort paraît bien régner. Et celles et ceux qui seront baptisés à Pâques y descendront avec lui pour en remonter plus vivants que jamais.

C’est que le tombeau fermé où Lazare se décom- pose déjà n’est pas la fin de l’histoire. Devant ce tombeau fermé, Jésus ne doute pas que la source de Vie continue d’être offerte et déjà il rend grâce à Celui qui donne la Vie : « Père, je te rends grâce parce que tu m’as exaucé, je sais que tu m’exauces toujours ».

Il ne sait pourtant pas plus que nous comment cette force de Vie fera son chemin mais, même dans son trouble, il ne doute pas que Celui qui nous a créés à son image « ne laissera pas son ami voir la corrup- tion » (Psaume 15). Et il ose s’adresser à celui que la mort a définitivement séparé des vivants et qui sent déjà : « Lazare, sors ! » Et puis à ceux qui se lamentent : « Déliez-le et laissez-le aller ».

Intentions

« Je fais un monde nouveau. Il germe déjà ». Eclaire notre regard. Aide-nous à regarder ce monde nouveau en marche : des milliers et des milliers de personnes et des groupes au Sud comme au Nord se battent pour une meilleure répartition de la terre et pour une agriculture respectueuse de notre planète. Seigneur, aide- nous à être de ceux-là.

« Moi non plus, je ne te condamne pas ». Jésus nous révèle un Dieu qui relève, qui remet debout. Que ce temps de carême, loin de nous culpabiliser, nous rende lucides sur nous-mêmes. Que nous puissions vivre l’évangile à frais nouveaux. Seigneur, nous te prions.





Lire aussi

Jour de Pâques

4 avril 2021
« C’est la Pâque, le passage du Seigneur » Jn 20,1-9

Vendredi Saint

2 avril 2021
« Ecce homo – Voici l’homme » La Passion selon Saint Jean

Jeudi Saint

1er avril 2021
« Ce jour-là sera pour vous un mémorial ». Ex 12, 1-8.11-14 1 Co 11, 23-26 Jn 13, 1-15

Retrouvez-nous sur : facebook twitter instagram youtube flickr