Abonnez-vous à notre infolettre

Recevez chaque mois des nouvelles de nos projets, nos évènements ou encore nos analyses en vous abonnant à notre infolettre

logo Entraide et Fraternité
15 mars 2022  Actualités

Au moment où l’Ukraine s’enfonce dans l’horreur

Guerre en Ukraine : réactions face au conflit

Des milliers de familles ont été jetées sur les routes d’Europe et affluent chez nous depuis quelques semaines dans une détresse indicible.

Au moment où l’Ukraine s’enfonce dans l’horreur, vous êtes nombreux à nous interpeller sur notre action en faveur du peuple ukrainien et des centaines de milliers de familles qui ont été jetées sur les routes d’Europe et qui affluent chez nous depuis quelques semaines dans une détresse indicible.
Nous tenons, avant toute chose, à exprimer toute notre solidarité envers les Ukrainiens et les Ukrainiennes, plongés dans l’effroi de la guerre, et envers tous et toutes les Russes qui s’y opposent, souvent au péril de leur vie.

La campagne du Carême de partage se déroule dans un contexte sanitaire encore difficile et dans un contexte géopolitique qui vient perturber toutes nos certitudes. En tant qu’association d’Église, Entraide et Fraternité continue malgré tout à faire exister la fraternité à laquelle appelle cette grande période de la vie chrétienne.

Dans ce contexte, nous voulons rappeler qui nous sommes et ce que nous faisons.
Entraide et Fraternité veut être la représentante de l’expression de la solidarité internationale des chrétiens de Wallonie et de Bruxelles et de tous les citoyens épris de justice sociale pour que la terre tourne plus juste.

Notre action

Les enjeux liés à l’alimentation et la transition écologique en agriculture, l’accès à la terre et la régulation du commerce international sont au cœur de notre action.
L’Ukraine étant un gros exportateur de blé, la guerre dans ce pays va peser sur les exportations de blé et les prix des denrées alimentaires. Elle menace d’ores et déjà la sécurité alimentaire de centaines de millions de personnes dans des pays appauvris déjà fragilisés par la pandémie.
Antonio Guterres, le secrétaire général des Nations unies annonçait ce lundi 14 mars que « la guerre en Ukraine pourrait déclencher un ouragan de famine ». Il a également évoqué un effondrement du système alimentaire mondial et déploré que l’Afrique en serait la première victime.
En soutenant un programme de promotion de l’agroécologie sur trois continents, Entraide et Fraternité poursuit son travail d’appui à des systèmes agricoles et alimentaires sains, équitables, respectueux des droits humains et de notre environnement. L’agroécologie est pour nous une réponse efficace et crédible à la dépendance mondiale vis-à-vis des importations de denrées alimentaires, d’engrais et d’énergie. Un modèle à défendre plus que jamais dans ce contexte de crise alimentaire mondiale aggravée par les effets de la guerre en Ukraine.

Cette défense d’un modèle alternatif passe par la fin du libre-échange en matière agricole. Il n’y a qu’à voir l’exemple de notre partenaire haïtien, la SOFA, expulsé de ses terres au profit d’un industriel qui a besoin de ces terres pour faire de l’agriculture d’exportation. En résumé l’alternative agroécologie que nous voulons ne peut être pérenne et prendre de l’ampleur que si on la protège au minimum. Ce qui implique nécessairement de tourner la page du libre-échange dont la mise en œuvre entraine concrètement des accaparements de terre au bénéfice très souvent des multinationales (pour l’agriculture d’exportation) mais aussi une concurrence déloyale avec les produits locaux de meilleure qualité qui sont plus chers que certains aliments importés. C’est pourquoi Entraide et Fraternité plaide et se mobilise pour un changement radical des règles du commerce international qui sont pour l’heure incompatibles avec la souveraineté alimentaire. Voilà comment concrètement nous défendons le modèle agroécologique.
La CIDSE, une famille internationale d’organisations catholiques œuvrant pour la justice sociale dont Entraide et Fraternité fait partie, avec 450 organisations de la société civile d’Ukraine et d’ailleurs, a signé la déclaration "Stand with Ukraine" en solidarité avec le peuple ukrainien, actuellement attaqué. Cette déclaration appelle à la décarbonisation de nos sociétés, qui alimente la violence, les abus et la guerre. Cela fait écho à notre appel au changement de système et à l’engagement pour un avenir où l’extraction des ressources naturelles et notre dépendance au carburant ne définissent plus notre monde.
Les actions de notre association se fonde sur un travail de fond basé sur des partenariats établis dans la durée avec des associations partenaires dans des pays appauvris. La situation en Ukraine nous interpelle évidement mais nos projets, tant au Sud qu’au Nord, doivent continuer à avoir un impact positif pour les bénéficiaires directs de nos associations partenaires. Nous n’avons en outre pas de département dédié au déploiement d’une aide d’urgence. Nous ne voulons pas nous inscrire dans une logique d’opposition des solidarités.
Si l’action immédiate des organisations d’urgence est indispensable, l’action plus discrète des organisations de développement l’est tout autant.

En guise de conclusion nous voulons rappeler que, si nous avons toutes et tous les yeux rivés sur l’actualité déchirante qui frappe en plein cœur toute l’humanité, le Carême nous donne toutefois la force d’espérer et de cheminer aux cotés de toute personne vulnérable quelle qu’elle soit d’un bout à l’autre de la planète.
Des activités comme des veillées de prière pour l’Ukraine et Madagascar sont organisées. Si vous souhaitez y participer jetez un œil à notre agenda.

En Belgique aussi

Notre organisation sœur, Action Vivre Ensemble veut être, quant à elle, la représentante de lutte contre la pauvreté et l’exclusion. Elle veut encourager les chrétiens et tous les citoyens épris de justice sociale à s’engager aux côtés des plus précarisés, de Wallonie et de Bruxelles, pour construire une société plus solidaire et élaborer avec eux des alternatives au modèle néo-libéral dominant.
Une série d’associations de lutte contre la pauvreté actives en Wallonie et à Bruxelles soutenues par Action Vivre Ensemble sont déjà mobilisées sur le terrain de l’accueil de réfugiés ou celui de l’accompagnement de citoyens à leurs côtés. Elles poursuivront leur inlassable travail, voire l’intensifieront sûrement pour certaines d’entre elles.

© photo : Katie Godowski, Pexels





Lire aussi

Juste Terre ! n°189

Au moment où l’Ukraine s’enfonce dans l’horreur
24 mars 2022

Un ouragan de famine

La guerre en Ukraine aura un impact sur les partenaires au Sud soutenus par Entraide et Fraternité
16 décembre 2021

Agir pour le climat, c’est aussi lutter contre la faim

En adoptant les Objectifs de développement durable en 2014, les Nations Unies se sont engagées à réduire à zéro le nombre de personnes souffrant de la faim dans (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter instagram youtube flickr