Abonnez-vous à notre infolettre

Recevez chaque mois des nouvelles de nos projets, nos évènements ou encore nos analyses en vous abonnant à notre infolettre

logo Entraide et Fraternité

La lutte contre le réchauffement climatique peut-elle être féminine et décolonisée ?

par Axelle Fischer

Sans la pleine participation des populations des pays appauvris et sans la prise en compte de la voix des femmes, il ne pourra y avoir de réelles avancées dans la sauvegarde de notre planète.

À l’occasion des 60 ans d’Entraide et Fraternité (que, par souci de concision, nous nommerons « EF » ci-dessous), l’ONG de solidarité internationale (également reconnue comme association d’éducation permanente par la Fédération Wallonie Bruxelles) a publié une étude intitulée « Agir pour la justice sociale dans le monde ». Cette réflexion questionnait, à partir de notre vécu, l’action associative autour de défis à venir considérés incontournables. Il manquait à cela la mise en débat permettant une nouvelle prise de recul et l’élaboration collective de pistes d’espoir et d’action. C’est ce que cette analyse se propose de faire, en pointant les questions de décolonisation, de lutte contre le réchauffement climatique et d’intégration du genre comme indissociables. Notre postulat est que, sans la pleine participation des populations des pays appauvris et sans la prise en compte de la voix des femmes, il ne pourra y avoir de réelles avancées dans la sauvegarde de notre planète.




Avec le soutien de

Fédération Wallonie Bruxelles


Lire aussi

26 septembre 2022    Autres publications    Points de vue du Sud

Économies du Sud : toujours sous conditions néolibérales ?

Une parution dans la collection Alternatives Sud
14 septembre 2022    Analyses    Traité sur la Charte de l’énergie

« Modernisé » mais toujours aussi dangereux

par Renaud Vivien, propos recueillis par Isabelle Franck
Le TCE est un obstacle majeur à la sortie des énergies fossiles, donc à la lutte contre le réchauffement climatique
21 juin 2022

Entretien avec Camille Chalmers

réalisé le 6 juin 2022
Camille Chalmers, économiste, professeur d’université et directeur de la Plateforme haïtienne de plaidoyer pour un développement alternatif (PAPDA) en Haïti.

Retrouvez-nous sur : facebook twitter instagram youtube flickr