logo Entraide et Fraternité

Jour 4 et 5

Le voyage se poursuit. Voici des nouvelles des élèves de St Quirin.

Jour 4 : sous le signe de la rencontre
Nous nous levons tôt et nous mangeons des fish sticks ou des chicken dips au petit déjeuner. Nous nous rendons à la ville voisine de Pietermaritzburg pour y rencontrer SINOMLANDO, une association qui aide les jeunes en difficulté. Les permanents et bénévoles nous expliquent le travail de leur organisation autour de biscuits et de jus. Ensuite, ils nous présentent un groupe de femmes qu’ils encouragent à faire preuve de créativité pour fabriquer et vendre des objets artisanaux (tapis, boucles d’oreilles, sacs pour ordinateurs…). Elles nous montrent avec enthousiasme leurs réalisations et leur savoir-faire.
Nous nous rendons ensuite dans un « informal settlement », c’est-à-dire un emplacement informel où se sont établies 5000 personnes depuis 1998, année de la Coupe du Monde de football en France, ce qui a donné à cet endroit le nom de France. Nous y avons rendez-vous dans une école secondaire avec des élèves qui participent à des activités proposées par SINOMLANDO. Ces jeunes sont atteints du SIDA et/ou connaissent, ou ont connu, des problèmes de drogue, d’alcool, de criminalité et de grossesse juvénile.
Après les traditionnels jeux pour briser la glace, les jeunes sud-africains jouent une pièce de théâtre sur les difficultés qu’ils rencontrent dans leur quotidien. De notre côté, nous présentons certains aspects de la vie en Belgique. Un échange s’en suit. Une personne nous invite ensuite à changer de classe pour déguster ensemble un délicieux pain saucisse… que certains parmi nous ne digéreront jamais.
Nous embarquons dans les minibus direction Mpophomeni où nous attend une soirée mémorable : un repas traditionnel dans le home land, en arrivant dans un épais brouillard et sous la pluie. Trop de choses à raconter et trop peu de temps pour l’écrire : promis, nous vous raconterons tout cela à notre retour.
Après une nouvelle journée bien chargée, nous retrouvons nos lits pour un repos bien mérité.

JPEG - 84.5 ko

Jour 5 : PACSA, partenaire d’Entraide et Fraternité

Aujourd’hui matin, nous avons rencontré une association nommée PACSA qui lutte avec les communautés défavorisées pour les droits économiques et sociaux. Nous y avons fait de nombreuses activités telles que des chants, des jeux et des danses pour briser la glace entre nous. Ensuite, par groupes mixtes Afrique-Belgique, nous avons fait connaissance et avons cherché l’équivalent du nom de chacun dans la langue de l’autre. Dans la culture zoulou, le prénom a toujours une signification. Par exemple, le prénom Siyabonga correspond à Merci.
Après cela, nous avons écouté des étudiants de l’UKZN (Université du Kwazalu-Natal) membres du mouvement « Fees must fall » (« Le minerval doit tomber ») qui se bat contre le prix excessif des études supérieures. Le minerval est en effet plus élevé qu’en Belgique, alors que le pouvoir d’achat moyen est inférieur. Nous avons également écouté une jeune fille du STA (« Speak through Art », « Parle à travers l’Art ») nous déclamer un poème écrit par elle. Cette association a été créée par des jeunes dans le but d’inciter les jeunes à exprimer leur difficultés et leur ressenti par l’art. Les deux représentantes de STA que nous avons rencontrées, étaient très souriantes et enthousiastes de pouvoir parler de leur entreprise.
Le midi, nous avons mangé des plats typiquement zoulous. La cuisine africaine est assez différente de la bonne vieille nourriture belge, mais quand même très bonne.
L’après-midi, nous avons pris les choses en mains. Nous leur avons d’abord chanté une chanson en français. Ensuite, nous avons présenté la Belgique à travers quelques photos que nous avions emmenées. Elles illustraient différents thèmes comme la multi culturalité, l’environnement…
Ensuite, avant de prendre congé des amis de PACSA, nous avons visionné une expo photos de PACSA illustrant le quotidien dans les communautés noires défavorisées.
Le soir, nous avons assisté à Mpophomeni où nous logeons à un spectacle en zoulou qui mêlait chants, théâtre et danses. Ensuite, pour terminer la journée, nous avons mangé un bon plat africain bien épicé.

JPEG - 60.1 ko




Articles en rapport

Jeu : Un pas en avant

Cet outil, composé de fiches de rôles et de questions de mise en situation, permet à chaque participant de se mettre dans la peau d’un personnage, de (...)
2 – 4 février 2018 Agenda    Alter’actifs

Changer le monde ? On peut le faire !

Le collectif des Alter’actifs organise son traditionnel week-end de formation pour les jeunes sur les initiatives locales, les mouvements de résistance et (...)
Nos invités    Témoignage - pour le public des jeunes

Alphonse Habonimana

ADEPE, Burundi

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr

logo Vivre Ensemble
logo Miteinander Teilen
logo CIDSE
logo La coopération belge au développement
logo Portail FW-B - Portail de la Fédération Wallonie-Bruxelles
logo Triodos
logo culture.be