Inscription à la newsletter

logo Entraide et Fraternité
17 septembre 2014  Actualités

Guatemala

Victoire du peuple maya et des paysans

MOJOCA nous fait part de la victoire historique du peuple maya contre corporations agro-chimiques d’Amérique du Nord.

Avec beaucoup de joie, MOJOCA, mouvement de Jeunes de la Rue au Guatemala et partenaire d’Entraide et Fraternité, nous fait part de la victoire historique du peuple maya, du monde paysan et des guatémaltèques contre la multinationale Monsanto et les corporations agro-chimiques des Etats-Unis.

Début septembre, la Cour constitutionnelle de la République du Guatemala a cédé à la pression grandissante des organisations du peuple maya, des organisations sociales, des instituteurs, et a abrogé la loi Monsanto, comme on l’avait surnommée ici. Le parlement avait approuvé cette loi sur la protection des variétés végétales le 26 juin dernier et elle devait entrer en vigueur le 26 septembre 2014. Elle permettait à Monsanto et autres multinationales de s’emparer de la propriété des semences de maïs et d’autres plantes en les modifiant génétiquement.

Avec cette loi, garder des semences pour les utiliser l’année suivante, les transporter, en faire cadeau aurait été un délit sanctionné par des peines de prison et des amendes. La pauvreté aurait augmenté, et les familles vivant de l’agriculture auraient dû réduire leurs activités. Or les mayas ont préservé les centaines d’espèces de semences de maïs, créées par des générations de paysans au cours de millénaires. C’est donc aussi leur identité, leur culture, leur histoire, leur fierté nationale qu’ils défendent.

Cette victoire pourrait changer le cours de l’histoire du Guatemala. On n’avait jamais vu une mobilisation aussi grande qui ne cessait de s’amplifier, et l’on n’avait jamais vu une défaite aussi nette d’une puissante multinationale. Il faut maintenant espérer que le vaste mouvement populaire contre Monsanto puisse s’organiser, se consolider, s’exprimer et faire entendre ses revendications politiques.

Le danger n’est pas passé. Monsanto est toujours présent avec ses semences dangereuses, ses insecticides et herbicides qui tuent aussi les hommes. D’autres multinationales dévastent le pays et empoisonnent l’eau, la terre et l’air, et beaucoup de partis politiques ne représentent pas les intérêts du peuple. MOJOCA ne baissera pas les bras. Le mouvement des Jeunes de la Rue fait partie de ce vaste mouvement populaire et veut que l’analyse de la situation nationale et mondiale qui accompagne son action se traduise dans des décisions pour le présent et l’avenir.

Pouvons-nous espérer que cette victoire encourage les européens à s’opposer au Traité de libre-échange Transatlantique, qui ouvrirait davantage les portes de l’Europe à Monsanto et ses semblables.





Articles en rapport

30 mars 2017    Echos des activités - Carême de Partage 2017    Soirée à St-Georges avec Rocael

Guatemala et buen vivir

Lutte des populations mayas pour protéger leur culture, leur terre et leur vision du monde.

Fête latino solidaire à Bruxelles

C’est avec beaucoup de joie que la communauté catholique latino-américaine de Bruxelles et l’équipe de volontaires d’Entraide et Fraternité-Bruxelles ont préparé (...)

Un temps fort dans une petite église d’un tout petit village

Dans l’église du village d’Arbre (Ath), nous avons vécu une très belle veillée de prière à l’occasion du Carême, le 22 mars.

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr