15 janvier 2014  Actualités

Vietnam

Une brique dans le ventre

Saviez-vous que les Belges ne sont pas les seuls à avoir une brique dans le ventre ?

Lors de son dernier voyage dans les régions montagneuses du nord du Vietnam, Karl Wintgens, notre chargé projets Asie, a constaté une certaine fébrilité des partenaires vietnamiens construisant des ateliers de séchage de thé et des emplacements pour préparer du compost organique.

JPEG - 58.3 ko
Fondement pour un système de compostage

Cela fait maintenant plus de quatre années qu’Entraide et Fraternité appuie les petits agriculteurs de la région de Chi Lang, dans la province de Lang Son qui borde la frontière avec la Chine. En grande majorité, ils appartiennent à la minorité ethnique des Nungs et pratiquent une agriculture de montagne : un peu de riz irrigué dans la vallée et par terrasse, mais surtout de la production de thé, de patates douces et de légumes sur les collines.

Pour améliorer la qualité et le rendement de ces cultures, l’équipe de notre partenaire CSEED, emmenée par Mme Chung, M. Hieu et M. Trang, leur apprend à produire et à utiliser du compost organique et à améliorer la transformation en produits finis.
Pour le compostage, l’équipe vietnamienne s’est inspirée du modèle des partenaires philippins, qui prévoit de transvaser la matière organique à composter entre trois « chambres », ce qui permet un processus continu de fabrication du précieux intrant.
Et en vue de commercialiser le thé vert à Hanoi et dans la province de Phu Tho, les villageois ont entamé la construction d’un atelier collectif de séchage et de conditionnement. Ils augmentent ainsi la capacité de traitement du breuvage national sans passer par des intermédiaires privés qui chargent des commissions importantes.
A votre santé, donc, si par hasard, vous avez l’estomac trop lourd à cause de votre propre brique dans le ventre…

JPEG - 146.6 ko
Construction d’ateliers de séchage de thé




Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr