Inscription à la newsletter

logo Entraide et Fraternité
12 octobre 2016  Actualités

Haïti - Ouragan Matthew

Un peuple s’obstine à rester debout !

A contre-courant de certains clichés, notre association tient à saluer le courage du peuple haïtien qui, malgré la série incroyable de coups du sort qui le frappe, s’obstine à rester debout.

Nous lui affirmons notre soutien et notre engagement à rester plus que jamais à ses côtés !

« Haïti a commencé à enterrer ses morts après le passage de l’ouragan Matthew, dont le dernier bilan s’élève désormais à plus de 1000 victimes. Cet ouragan, le plus violent des Caraïbes en près de 10 ans, a frappé durement le pays mardi 4 octobre, avec des vents soufflant à 230 kilomètres par heure et des pluies torrentielles. Actuellement, la famine et le choléra menacent. Nos partenaires sur place sont déjà à pied d’œuvre et en appellent à notre solidarité. »

C’est dans le Grand Sud que les populations ont le plus souffert de la catastrophe : dans les départements de la Grande Anse, du Sud, des Nippes, du Sud-Est et du Nord-Ouest, directement frappés par l’ouragan, la situation est alarmante avec des dégâts considérables. Dans d’autres départements comme ceux de l’Ouest et l’Artibonite, les Haïtiens ont également souffert en subissant de violentes rafales de vent, des pluies abondantes et des inondations. Partout, les pertes sont immenses et des milliers de familles ont perdu tout ce qu’elles possédaient.

Deux dangers menacent maintenant le pays :

- le choléra : une maladie dont la période d’incubation est très courte et qui a déjà commencé à se propager via des eaux contaminées, faisant ses premières victimes…
- la famine : toutes les récoltes, les plantations, le bétail, les réserves agricoles ayant été anéanties, c’est la sécurité alimentaire des populations survivantes qui est maintenant en jeu.

Pour faire face, la société civile haïtienne, comme lors du tremblement de terre de 2010, a été la première à réagir. La solidarité « inter-haïtienne » s’est mise en place : des communautés et des églises ont accueilli les familles sans toit, et des partages de vivres ont été organisés à l’échelle locale. De plus, même si les reproches faits à l’État haïtien sont récurrents, il ne faudrait pas tomber dans une vision caricaturale du pays : des services, comme le Département de la Protection Civile par exemple, ont admirablement bien fonctionné malgré le manque de moyens…

Marc-Arthur Fils-Aimé
TèlèchargerConsulter

Parmi les partenaires d’Entraide et Fraternité en Haïti, Marc-Arthur Fils-Aimé, directeur de l’Institut Culturel Karl Levêque (ICKL), témoigne : « Chers partenaires, amies et amis. Haïti est en train de vivre des jours sombres après le passage de ce terrible cyclone Matthew. Vu notre proximité avec les organisations que nous accompagnons sur le terrain, nous ne saurions rester indifférents envers elles. Elles ont subi des dommages inestimables dont la perte de leurs parcelles de terre, de leur bétail, l’effondrement ou la détérioration de leurs maisons. »

TèlèchargerConsulter

D’autres associations, comme PAPDA et son directeur Camille Chalmers, pointent déjà des éléments d’analyse plus large et insistent sur la nécessité de construire en Haïti un État qui fonctionne et qui soit réellement indépendant des intérêts des grandes puissances ou des compagnies multinationales. « Cette énième catastrophe nous oblige, une fois encore, nous écrit-il, à faire un ensemble de considérations : la vulnérabilité du pays s’est aggravée au cours des dernières décennies à cause des politiques néolibérales et la destruction programmée des capacités de l’État […]. L’agenda politique est défini sans tenir compte du quotidien et des revendications de la population. Par exemple, rien de sérieux n’a été entrepris pour renverser les tendances alarmantes de la crise environnementale. Et, plus de six ans après le séisme du 12 janvier, on reconnaît que plus de 60 000 personnes vivent encore sous des tentes. »

Ensemble, avec ses partenaires et avec votre soutien, Entraide et Fraternité continuera de soutenir le peuple haïtien dans son cheminement vers l’émancipation et un développement durable à visage humain. Comme lors du séisme de 2010, nous veillerons à ce que nos appuis se décident en toute transparence et en étroit partenariat avec les Haïtiens eux-mêmes. L’aide ne doit en aucun cas approfondir la dépendance, mais elle doit être articulée avec une vision de long-terme, structurante, et de renforcement des capacités de la société civile haïtienne.





Articles en rapport

20 mars 2017

État d’urgence au Pérou

Inondations et glissements de terrain
Depuis janvier, des pluies diluviennes frappent les côtes péruviennes causant la mort d’au moins 75 personnes et 70 000 sinistrés selon l’Institut national de (...)
25 janvier 2017    Haïti

Toujours vivante, toujours debout !

Claude Mormont, responsable des projets soutenus par Entraide et Fraternité en Haïti, est ce qu’on appelle un « vieux briscard (...)
13 octobre 2016    Interview

Carole Jacob

La coordinatrice de notre association partenaire SOFA - Solidarité des Femmes Haïtiennes nous a rendu visite, ce 11 octobre, à (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr