29 octobre 2014  Actualités

Un nouveau partenaire au Burundi !

Entraide et Fraternité a un nouveau partenaire, actif dans les Provinces de Rutana et Muramvya : le CEPRODILIC-ADEPE.

PNG - 275.5 ko
TéléchargerConsulter

Le CEPRODILIC (Centre de Production de Distribution de la Littérature Chrétienne), créé en 1989, s’occupait à l’origine de la formation des responsables des églises, en produisant et fournissant du matériel didactique et de la littérature chrétienne. Les nombreux défis en matière de développement intégral de l’Homme a mené à la création, en 2000, de l’Agence de Développement et de Protection de l’Environnement (ADEPE), en vue d’intervenir dans des projets d’intérêt communautaire et, entre autres, agro-pastoraux .

Le CEPRODILIC-ADEPE intervient dans l’éducation (alphabétisation, enseignement primaire-secondaire et technique, enseignement supérieur à « Université Lumière de Bujumbura », séminaires pour leaders des églises), l’apiculture, l’agriculture, l’élevage, les microcrédits et la promotion des Batwas (pygmées), la protection de l’environnement, la santé.

PNG - 38.1 ko
TéléchargerConsulter

Entraide et Fraternité appuie leur projet de relance des activités agro-pastorales dans la province de Rutana, avec pour objectifs :
- de renforcer les capacités techniques de 187 ménages agricoles regroupés dans 10 associations ;
- d’accompagner les ménages dans la production agricoles et l’élevage ;
- d’appuyer la valorisation de la production par la mise en place d’unités de transformation.

En octobre, le CEPRODILIC-APEDE a lancé ses activités pour la saison culturale

PNG - 193.7 ko
TéléchargerConsulter

Ce lancement a commencé par une formation en agriculture. Le projet appuyé favorisera la complémentarité entre un volet agricole développé à Rutana et un volet élevage à Muramvya, où une ferme joue déjà le rôle de ferme école. Les éleveurs de Rutana pourront ainsi effectuer des visites d’expérience pour apprendre des autres.

Le projet regroupe 5 associations composées majoritairement de femmes. Parmi les bénéficiaires, on compte beaucoup de rapatriées qui rentent de la Tanzanie. Les activités proposées pourront ainsi aider à leur intégration sociale. Les filières actuellement développées sont : pomme-de-terre, riz dans les marais et maïs.





Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr