Partenariats privés   8 décembre 2015

Projet particulier - Uruguay

Senderos de vida – Sentiers de vie

Creuser des chemins de vie pour les mères adolescentes de quartiers défavorisés

Au nord de l’Uruguay, à Rivera, ville frontière avec le Brésil, l’équipe multidisciplinaire de Senderos de vida travaille avec des mères adolescentes célibataires ou sur le point d’accoucher, issues de milieux défavorisés : enseignantes, infirmières, médecin, technicienne en radiologie, assistants sociaux accompagnent ces mères adolescentes sur une période de trois ans.

Rivera est située dans le département du même nom, le plus pauvre de l’Uruguay. La ville a vu la disparition de la presque totalité de ses petites industries, et la multiplication de bidonvilles et quartiers très pauvres, où ces jeunes mères vivent. Elles sont donc vulnérables au niveau de la santé médicale, mais aussi au niveau psychosocial, pour elles-mêmes et pour leur enfant. L’équipe les accompagne dans les soins au nouveau-né, le développement de la parentalité et l’éducation des enfants, mais également dans la formation professionnelle, l’élaboration d’un projet de vie à moyen terme et l’engagement citoyen.

Senderos de vida se veut de travailler selon les quatre piliers de l’éducation du 21è siècle, décrits par l’UNESCO [1] : apprendre à connaître, apprendre à faire, apprendre à vivre ensemble, apprendre à être. L’équipe est ancrée dans la ville et a tissé, au cours des années, de bonnes relations avec les habitants, commerçants, institutions locales comme l’hôpital… Avec l’expérience, elle estime qu’il est plus intéressant de travailler dans le contexte du quartier de la jeune mère et de sa famille, en lien avec des polycliniques locales où sont effectués les contrôles de grossesses des adolescentes. Et depuis 2015, il a été obtenu de la directrice départementale de la santé publique de pouvoir développer une partie des activités de Senderos de vida dans un local de la polyclinique Santa Isabel. Chaises, équipement de musique, matériel artisanal ont été apporté à la polyclinique, afin qu’un travailleur social puisse commencer les ateliers entre ces murs.

Ces ateliers ont pour objectif de soutenir les jeunes (futures) mères dans l’élaboration de « sentiers de vie ». Pour cela, il s’agit de créer un espace de sécurité et de renforcement personnel, dans cette période particulière qu’est la grossesse, d’encourager les habitudes de travail et de nourrir l’estime de soi, en tenant compte des intérêts et aptitudes de chacune pour les activités artisanales. Le développement et l’appropriation d’un projet de vie, voire d’un projet professionnel postérieur à la période d’allaitement est également encouragé. L’objectif reste que chacune puisse creuser un chemin de vie.

Ce projet uruguayen, né en 2002, est reconnu comme ONG locale. Ses activités continuent de se développer de manière dynamique et créative malgré les moyens insuffisants, et avec l’aide d’un petit groupe de soutien qui s’est formé en Belgique, à Genval, en 2008.



[1Rapport à l’UNESCO de la Commission internationale sur l’éducation pour le vingt et unième siècle, 1998



Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr