logo Entraide et Fraternité

Inscription à la newsletter

12 janvier 2011  Actualités

Reconstruire avec les Haïtiens

Un an après le terrible séisme qui a frappé Haïti le 12 janvier 2010, les associations locales partenaires d’Entraide et Fraternité restent plus que jamais mobilisées.
Relancer la production agricole haïtienne et soutenir la société civile restent les priorités d’Entraide et Fraternité et de ses partenaires.

Entretien avec Frédéric Thomas, chargé de projets d’Entraide et Fraternité pour Haïti

JPEG Où en est la situation de nos partenaires ?
Le tremblement de terre qui a sévèrement frappé Haïti le 12 janvier 2010 a laissé un pays ravagé, détruit. Mais si le séisme a fait autant de dégâts, c’est que la catastrophe naturelle était précédée d’une catastrophe sociale. Le 12 janvier a mis en évidence une série de problèmes : la grande vulnérabilité du pays aux catastrophes naturelles, la pauvreté, l’absence d’Etat, l’extrême concentration et la centralisation à Port-au-Prince, l’insécurité alimentaire et la dépendance envers l’aide internationale, les politiques de libéralisation économique mises en œuvre sous la pression des instances internationales. Aujourd’hui, entre le passage du cyclone Thomas en novembre, l’épidémie de choléra, les tensions autour des élections législatives et présidentielles, nos partenaires haïtiens restent plus que jamais mobilisés malgré les difficultés.

Vous êtes sur le point de vous rendre à Port-au-Prince. Quels sont les objectifs de cette mission ?
Après la première phase d’aide d’urgence (achat de tentes, de kits sanitaires, de création de fonds d’urgence pour les membres des organisations partenaires, appui psychologique), Entraide et Fraternité a entamé un ambitieux projet pour la reconstruction avec cinq organisations partenaires. Entamé fin septembre 2010, il soutient les victimes et les déplacés les plus fragilisés à travers les organisations de paysans, de femmes et de jeunes et à travers leurs réseaux. Trois priorités ont été dégagées : l’augmentation de la production agricole, le renforcement organisationnel et institutionnel des partenaires haïtiens et un volet de plaidoyer. Trois cents familles paysannes, victimes du tremblement de terre et déplacées dans cinq départements ainsi que 50 jeunes de quartiers populaires à Port-au-Prince bénéficieront de ce projet pendant trois ans. Je pars donc pour faire le point sur l’avancement du projet, mieux mesurer l’ampleur de certaines difficultés et engager un représentant haïtien d’Entraide et Fraternité sur place pour le suivi de ce projet.
Relancer la production agricole est l’une des priorités d’Entraide et Fraternité en Haïti. Pourquoi ?
60% de la population vit en milieu rural. Si le monde paysan n’a pas été autant touché par le tremblement de terre du 12 janvier que Port-au-Prince et les villes avoisinantes, il n’a cependant pas été épargné. L’abandon par l’Etat des paysans et la centralisation de tous les services à Port-au-Prince expliquent la migration rurale et le nombre de victimes du tremblement de terre. Après le 12 janvier, il y a eu un exode important vers les campagnes. L’arrivée massive de déplacés a mis une pression plus forte sur les ménages, déjà vulnérables, pour qu’ils arrivent à nourrir tous les membres de la famille. La pression sur les terres, les infrastructures rurales et l’environnement a également augmenté. Aujourd’hui, faute de moyens sur place, les réfugiés sont pour la plupart retournés dans la capitale. Cependant, il existe un réel potentiel agricole pour à la fois nourrir la population (et donc se substituer largement à l’aide alimentaire internationale pour les réfugiés dans les camps), préserver l’environnement et offrir des conditions de vie digne en milieu rural. Mais cela suppose une série de mesures – réforme agraire, plan agricole national, mise en place d’infrastructures et de services sociaux de base dans les campagnes, révision d’accords économiques internationaux hypothéquant le développement rural local – qui s’inscrivent dans la perspective de la souveraineté alimentaire. Cela reste l’objectif principal de nos partenaires comme celui d’Entraide et Fraternité afin d’assurer la refondation du pays sur une base plus juste et plus solide.

Une autre priorité est de mieux armer la société civile haïtienne pour la reconstruction…
Oui. Rebâtir Haïti ne pourra se faire sans la participation active des organisations locales et sans rupture avec les dynamiques politiques passées. Or, jusqu’à présent, il faut bien le dire, c’est un échec, faute de mécanismes qui permettent à la population d’être partie prenante. Entraide et Fraternité, avec ses partenaires haïtiens, voit la reconstruction comme une chance de renforcer la société civile haïtienne et de « réinventer l’Etat », comme le disent nos partenaires. Loin d’être le fruit de la fatalité, la faiblesse des institutions haïtiennes est le résultat de politiques, d’orientations économiques, de choix stratégiques (nationaux et internationaux). La question est dès lors de savoir si l’aide internationale va poursuivre cette dynamique de désorganisation, d’affaiblissement des mécanismes sociaux ou offrir un changement de vision, un nouveau contrat social entre gouvernants et gouvernés à Haïti. J’ajoute que nous défendons le principe de souveraineté du peuple haïtien par principe mais aussi parce qu’il est le meilleur gage de la durabilité, de l’impact et de l’étendue de la reconstruction.





Articles en rapport

25 janvier 2017    Haïti

Toujours vivante, toujours debout !

Claude Mormont, responsable des projets soutenus par Entraide et Fraternité en Haïti, est ce qu’on appelle un « vieux briscard (...)
13 octobre 2016    Interview

Carole Jacob

La coordinatrice de notre association partenaire SOFA - Solidarité des Femmes Haïtiennes nous a rendu visite, ce 11 octobre, à (...)
12 octobre 2016    Haïti - Ouragan Matthew

Un peuple s’obstine à rester debout !

A contre-courant de certains clichés, notre association tient à saluer le courage du peuple haïtien qui, malgré la série incroyable de coups du sort qui le (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr