21 octobre 2013  Actualités

Quand on sème, on a toujours vingt ans…

Les 20 ans de l’OAP au Burundi

Une association au chevet d’une population martyr

Nous sommes dans le « Bujumbura Rural », une province du Burundi, ce petit pays d’Afrique Centrale bordant le Lac Tanganyka. Dans cette région, pendant plus de 20 ans se sont affrontées dans le sang plusieurs factions rivales Hutues et Tutsies. Si le Rwanda détient la palme de l’horreur avec le génocide de 1994, son voisin du Sud qui a connu une violence de plus basse intensité mais plus longue, n’a rien à lui envier sur le plan des souffrances de la population civile : des centaines de milliers de morts, des disparus, des réfugiés, une économie dévastée et des paysans livrés à eux-mêmes, tentant de reconstruire des bribes de vie avec les moyens du bord.
Début des années ’90, au plus fort de la tourmente de la guerre civile, toutes les ONG internationales quittent le pays. Trop dangereux pour y opérer. Une association burundaise continue malgré tout sa mission. Seule, elle poursuit le ravitaillement dans les montagnes de populations désespérées ; apportant ça et là un peu de réconfort à des paysans souvent obligés de cultiver leurs champs la nuit par peur de se faire massacrer.

Crée le 21 octobre 1993, l’OAP – Organisation d’Appui à l’Autopromotion - est partenaire d’Entraide et Fraternité depuis 2006. Cantonnée à ses débuts à l’aide d’urgence, faute de pouvoir faire mieux, l’organisation s’investit aujourd’hui dans l’accompagnement des paysans de la province de Bujumbura rural. L’objectif est de favoriser un « processus d’autopromotion », « d’aider à s’aider ». En effet, dans un pays ruiné, on ne peut compter que sur soi-même pour s’en sortir. L’OAP, forte de sa vision, celle d’un monde de justice sociale où la pauvreté a été éradiquée, poursuit un travail autour de 7 axes : promotion de la gouvernance locale et décentralisation du pouvoir ; animation et conscientisation des populations ; sécurité économique par le développement de programme d’amélioration de l’agriculture ; accès aux services sociaux de base (comme par exemple l’accès à l’eau) ; promotion de l’équité entre hommes et femmes ; aide humanitaire ; appui institutionnel aux groupes et comités locaux. Tout un programme donc !
Pour atteindre cet horizon, l’association travaille avec d’autres intervenants, en traitant avant tout les causes profondes de la pauvreté en milieu rural et en tentant de susciter la prise de conscience pour la combattre. De plus, l’association s’investit dans le rétablissement d’une paix durable, partant du constat que c’est d’abord l’extrême misère des conditions de vie dans le pays, qui a conduit aux graves violences perpétuées entre ses habitants.

Entraide et Fraternité soutient les projets de l’OAP et en particulier le programme de promotion de l’agriculture paysanne lequel veut aider les familles rurales à augmenter leurs revenus provenant de l’agriculture et de l’élevage. Cela se traduit dans des activités concrètes telles que des formations à de nouvelles techniques agricoles (nouvelles variétés de semences, réalisation de potagers, de fossés anti-érosion…) ou par la distribution de crédit sous forme de tête de bétail, lequel sera cédé à d’autres paysans une fois la reproduction assurée etc…

Anniversaire

Un anniversaire c’est d’abord l’occasion de faire la fête, mais c’est aussi l’occasion de se faire connaître et reconnaître, tout en montrant au grand public (et aux décideurs politiques) ses réalisations et leur impact sur le développement socio-économique de la région. C’est que les problèmes et les souffrances des paysans n’intéressent pas beaucoup les différents acteurs gouvernementaux. De même, certains partenaires techniques, financiers et autres bailleurs de fonds, n’ont pas toujours bien conscience des défis de développement qui se posent au Burundi en général et dans la province de Bujumbura rural en particulier.

Durant la semaine du 16 au 21 Septembre 2013, l’OAP s’est donc manifestée de plusieurs façons : d’abord sur les antennes des radios et des télés, où des spots publicitaires en français et en kirundi ont donné la parole à des bénéficiaires de ses projets, tels que des agriculteurs, des bénéficiaires de crédits, des ex-combattants, … lesquels ont tous témoigné du parcours accompli sous la houlette de l’association. Dans la foulée, une table ronde a été organisée avec les partenaires, et particulièrement les bailleurs de fonds sur le thème « les défis de développement de la province de Bujumbura ». Et à cette occasion, pour une fois, ce sont d’abord et surtout les représentants des paysans et des communautés de la province qui ont eu la parole ! Enfin, le « visuel » n’a pas non plus été absent des commémorations : des panneaux-photos avec diverses réalisations de l’OAP depuis ses débuts ont été exposés au public, et un film a été tourné. Ce dernier montre le travail sur le plan de l’agriculture-élevage, les constructions, les micro-crédits aux producteurs, l’appui aux ex-combattants, la lutte contre le VIH /Sida. Bref, un panorama complet et dynamique de ce que l’OAP apporte concrètement à ces paysannes et paysans qui veulent retrouver leur dignité de producteurs et nourrir leurs familles en paix.

Ces derniers ont bien entendu aussi été conviés à la fête, notamment à l’occasion d’une grand foire agricole où ils ont pu exposer et vendre leurs productions : produits d’agri-élevage, boulangerie artisanale, sacs à main et uniformes scolaires, savons, huile de palme, confitures et jus de fruits, … tous ces produits sont le fruit du travail des multiples associations locales accompagnées par l’OAP.

Avec l’Entraide et Fraternité nous souhaitons encore un merveilleux anniversaire à notre partenaire, à sa directrice, à toute l’équipe d’animation et tous les comités locaux. Nous leur rappelons en toute amitié que quand on sème l’espoir et la dignité, on reste éternellement jeune, on a toujours 20 ans !



tags : OAP Burundi


Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr