Pour que la Terre tourne plus JUSTE !
RSS

Préparation du vélo pour la suite du voyage en présence des gars de "Sunflowers

Dimanche 1er mars 2015, après le repas (au menu du poulet maison), tous les gars de "Sunflowers" sont réunis autour du vélo. I
ls assitent au chargement des bagages sur le support roulant du voyage afin qu’ils puissent se rendre compte "de visu" des conditions réelles de ce type de déplacement. C’est ensuite la photo de "famille" ... une belle famille avec le "papa" ou plutôt le "grand-père" Pierre et ses enfants dont le nombre dépasse maintenant la centaine depuis l’arrivée - mardi dernier - d’Alfred venant de Lusaka ... et deux autres encore ce dimanche ! Au cours de l’homélie de la messe dominicale, Pierre a parlé d’Abraham (personnage commun au trois religions monothéistes), de Nelson Mandela (qui a jeté des ponts pour construire une nation arc-en-ciel) et de la Transafrica, qui a comme objectif de relier le Rwanda, le Burundi, la Tanzanie, la Zambie, le Zimbabwe et l’Afrique du Sud jusqu’au village de Qunu (en 2016). Le soir, après les dernières complies, "merci" réciproques et dernières serrées de mains.

Départ vers Lusaka, capitale de la Zambie.

Lundi 2 mars 2015, très tôt la camionnette de "Sunflowers" me ramène à Kabwe. Je pars avec en poche de nouvelles adresses de contact pour la suite du voyage vers le Sud. Au programme : visite du parc national animalier de Luangwa (voyage en bus) et visite d’une "ferme" de crocodiles ... de belles et étranges rencontres en perspective ! Je n’ai plus pédalé depuis huit jours mais je me sens un peu "remplumé" ayant mangé du poulet ; pour les jambes, cela devrait aller plus facilement, ayant avalé de l’antilope ... heureusement, je n’ai pas encore mangé de steak au crocodile ! Sur la route de Lusaka, deux policiers m’interpellent amicalement et me demandent pourquoi je voyage à vélo ... "to go slowly", telle est ma réponse. Ils rient mais je ne suis pas sûr qu’ils comprennent vraiment pourquoi. Il est vrai que les véhicules qu’ils contrôlent roulent nettement plus vite ... avec les résultats que l’on sait !

Merci pour vos nombreux messages ... le prochain, ce sera dans x jours au Zimbabwe.

Des précisions concernant les messages précédents.

Le repas quotidien des familles de la région s’appelle le "Nshima" et est cuisiné à partir de maïs réduit en poudre fine et malaxé dans de l’eau bouillante.
Le nom du fils de Nicole Regnier qui nous a donné des informations précises sur la Tanzanie et le suivi de la politique de Julius Nyerere est Geoffroy Henriet. "Re-merci" à lui.

Références sur la vie, le travail et les engagements de Pierre Ruquoy en Haïti, République Dominicaine et Zambie (The "Sunflowers") : voir le magnifique ouvrage très bien documenté avec de nombreuses photos, intitulé "Leur vie, un cri !" , publié chez Médiel à Wavre (site www.mediel.net) par Hubert van Ruymbeke et disponible, au prix de 22 euros, chez Anne-Marie Clamot de Jambes, tante de Pierre (adresse courriel : amclamot@gmail.com).

Un long voyage à vélo au profit du développement durable ... une autre Transafrica ... un peu plus longue !
(transmis par Geert Leeuwerck de Leuven)

"Deux jeunes néerlandais ont décidé de se lancer dans une aventure en vélo pour promouvoir le développement durable. Ils se sont fixés six mois pour joindre Amsterdam – Le Cap.Demain, samedi 28 février, Jilt van Schayik et Teun Meulepas, les deux jeunes néerlandais à l’origine du projet seront de passage à Bruxelles. Ils abandonneront leur vélo le temps d’une après-midi, pour rencontrer des jeunes Belges et échanger sur le développement durable. Ensuite ils reprendront les pédales en direction du Cap en Afrique du Sud. Durant ce voyage, ils organiseront avec les Jeunes Ambassadeurs de chaque pays, des rencontres et évènements de sensibilisation autour des enjeux du Post-2015. Le monde se prépare actuellement à l’adoption des Objectifs du Développement Durable, afin de contrer le sous et mal développement et d’assurer une transition écologique pour qu’aucun être humain ne soit laissé pour compte."

Concernant les photos attachées aux messages que j’envoie, elles sont visibles, quelques jours après l’envoi du message, sur le site de voyage www.goffinets.be/kapsud (galerie Transafrica) et ce, grâce à son auteur, Luc Goffinet, Président du GRACQ de Namur.





A lire aussi