logo Entraide et Fraternité

Inscription à la newsletter

17 octobre 2016  Actualités

Les traités transatlantiques vacillent.

Pour un Tout Autre Traité, d’urgence

STOP TTIP & CETA, START PROTECTING HUMAN RIGHTS.

Une pression citoyenne d’une ampleur et d’une diversité rare a permis de repousser la conclusion du TTIP et de rendre incertaine la ratification du CETA. En parallèle un traité visant à subordonner l’économie mondialisée au respect des droits humains fondamentaux est actuellement discuté à l’ONU. La prochaine session commence le 24 octobre octobre. La plupart des gouvernements occidentaux refusent d’y participer.

Nous demandons à nos dirigeants d’y participer de bonne foi et d’obtenir le meilleur traité possible pour renforcer au maximum l’accomplissement des droits humains.

Nous appelons à une mobilisation citoyenne massive pour appuyer ce message, via la pétition : Je signe pour demander la fin des abus des grandes entreprises.

Le problème fondamental que nous dénonçons dans les traités transatlantiques tels qu’ils sont proposés c’est qu’ils aggraveraient le pouvoir d’influence déjà excessif que quelques grandes firmes transnationales exercent sur les lois qui devraient protéger nos droits fondamentaux. Cela en fait des instruments porteurs de conséquences lourdes et concrètes sur notre santé, nos conditions de travail, notre alimentation, notre avenir.

Si nous parvenons à stopper ces traités, et cela nécessitera encore de sérieux efforts de mobilisation, nous n’aurons pas pour autant réglé le problème fondamental de la mondialisation telle qu’elle se joue aujourd’hui. Depuis un demi siècle, des très nombreux traités commerciaux contraignants ont déjà largement ouvert les frontières au commerce des biens et services, contribuant à la construction d’une économie mondialisée de moins en moins soumise aux lois nationales, comme le montrent de nombreuses violations des droits humains restées impunies. Cette mondialisation a engendré des gagnants et des perdants. L’urgence aujourd’hui est, plutôt que d’accélérer encore cette mondialisation dérégulée – objet du TTIP et du CETA –, d’offrir d’abord aux perdants de la mondialisation un outil pour s’assurer de faire partie des gagnants. Ce traité discuté à l’ONU est une des pistes (il en existe de nombreuses autres, notamment en discussion à l’OIT et à l’OCDE) les plus concrètes et abouties à ce jour pour y arriver.

Le minimum serait que nos dirigeants participent de bonne foi à la session de discussion intergouvernementale de l’ONU prévue du 24 au 26 octobre à Genève, qui vise à élaborer un instrument international juridiquement contraignant pour réglementer, dans le cadre du droit international des droits de l’homme, les activités des sociétés transnationales et autres entreprises. Cela nous semble largement plus urgent que le sommet de signature du premier traité transatlantique CETA prévue pour la même semaine, le 27 octobre.

TéléchargerConsulter

Plus d’information : voir la note de briefing ci-jointe.


Organisations et mouvements soutenant ce message

Attac Wallonie Bruxelles
achACT
Alliance nationale des Mutualités chrétiennes - Landsbond der Christelijke Mutualiteiten
Ander Europa
Be-cause Health : groupe de travail “déterminants sociaux de la santé”
Centre Liégeois du Beau-Mur
Climate Express
CNCD-11.11.11
CNE
Entraide et Fraternité
Equipes Populaires
FOS-socialistische solidariteit vzw
FUGEA
G3W-M3M
Greenpeace
La Hulpe Environnement asbl
Les Amis de la Terre-Belgique
Links Ecologisch Forum (LEF) - Forum Gauche Ecologie (FGE)
Médecins du monde
MIG
mpOC
SAW-B
Solidarité Socialiste
Tout Autre Chose
VaVeA Semeurs de Possibles
Wereldsolidariteit - Solidarité Mondiale





Articles en rapport

15 juin 2017    Climat

L’objectif belge à l’horizon 2030 est défini, place à l’action !

La plateforme Justice Climatique appelle à ne pas reporter le partage intra-belge de l’objectif climatique européen 2030 à la prochaine (...)
30 mars 2017    Pétition

Renforcer les droits humains des paysan-ne-s

Paysans et paysannes : une protection spécifique est nécessaire !
20 février 2017

Le CETA, on n’en voulait pourtant pas...

Le mercredi 15 février 2017, les eurodéputés se rendaient à Strasbourg pour une séance plénière importante, celle de la signature du CETA, l’accord de (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr