Pour qui, pourquoi ?

Le 8 novembre 2013, un typhon d’une violence exceptionnelle s’est abattu sur l’Asie du Sud-Est, en particulier les Philippines.

Ce super-typhon Haiyan appelé Yolanda, catégorisé de classe 5, le niveau le plus élevé, a traversé l’archipel en son centre, d’est en ouest, laissant sur son passage des montagnes de débris. Plus de 6.200 personnes périrent dans la tempête et près de 16 millions de personnes se sont retrouvées sans foyer. Très vite, les secours internationaux ont répondu aux urgences mais un an après la catastrophe, c’est toute la population de ces régions qui continue à lutter pour se relever.

Les écoles n’ont pas été épargnées. Un grand nombre ont été détruites en particulier dans la région de Visayas comprenant les îles de Leyte, Samar et de Panay, qui fait aussi partie des zones les plus pauvres des Philippines. Au lendemain de la catastrophe, le Secrétariat général des écoles catholiques aux Philippines (CEAP = Catholic Educational Association of the Philippines) a fait appel à l’Office International de l’Enseignement Catholique (OIEC) pour sensibiliser et mobiliser les écoles catholiques de tous les continents dans une action de solidarité. Il a constitué le « Fonds de Solidarité Yolanda » destiné à récolter des fonds pour aider très concrètement à la reconstruction des bâtiments. La réhabilitation des écoles se poursuit et nécessite encore à l’heure actuelle des efforts importants pour restaurer les infrastructures scolaires endommagées.

Le SeGEC a souhaité répondre à cet appel en lançant cette action "Solidarité Ecoles Philippines". Il invite les écoles à y prendre part dans le cadre du projet éducatif de l’enseignement catholique « Mission de l’école chrétienne ». Cette action est l’occasion pour les enseignants et les élèves/étudiants de mener une action réfléchie alliant l’éducation à l’entraide et à la solidarité et la récolte de fonds.





Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr