logo Entraide et Fraternité

Inscription à la newsletter

Petite typologie du volontaire…

La journée des volontaires

5 décembre 2012

Le 5 décembre 2012 c’est la journée des volontaires. L’occasion de dire merci à toutes celles et tous ceux qui consacrent un peu (ou beaucoup !) de leur temps libre au bon fonctionnement de nos associations. En guise de remerciement et aussi de clin d’œil, voici une proposition de nouvelle typologie des volontaires et bénévoles actifs à Entraide et Fraternité.

Est-ce que vous vous retrouvez dans l’un ou l’autre portrait ?

Le Volon-terminator : c’est le nec’ le plus ultra. La Rolls des volontaires. Un véritable Alien doué de super-pouvoirs. Il touche à tout et fait tout avec brio. Il est partout et tout le temps : AG, CA, équipe des permanents, réunion de département, cellule régionale, etc. On l’écoute avec respect. Les jeunes permanents l’admirent et le craignent, car ses coups de gueule peuvent faire frémir toute la maison jusque dans le sous-toit du ’32.

Le Volon-terre-à-terre : loin des discours et des analyses théoriques sur le développement et la macro-économie, le volon-terre-à-terre aime le concret. La logistique est son terrain de prédilection et l’envoi de l’enveloppe de Carême fait partie des moments forts de son engagement. Discrétion et efficacité, tels sont ses maîtres mots.

Le Volon-terrible : il est exigeant et sans concession. Très perfectionniste, il ne supporte pas les approximations et les errements dans la gestion ou la politique générale de nos associations. Lorsqu’il est de méchante humeur et qu’il prend la parole en Assemblée Générale, il peut se transformer en volon-terrifiant

Le Volon-terme : il est libre comme l’air et tel un papillon, il virevolte d’une association à l’autre pour un terme et un projet précis. Une fois sa mission accomplie il s’envole pour d’autres cieux. On le regrette souvent mais on sait aussi qu’il repassera très certainement un jour.

Le Volon-terrain : proche cousin du Volon-terre-à-terre, il affectionne les actions concrètes où l’on va à la rencontre du public. La pause-café est son idéal d’engagement et il n’y a rien qui le mette de meilleure humeur qu’une tirelire de Carême bien remplie.

Le Volon-terrasse : « après l’effort, le réconfort », telle est la devise de ce personnage qui ne dit jamais non à un p’tite Leffe après l’animation, surtout si l’objectif c’est de faire découvrir les spécialités belges à un partenaire du Sud. En période de Carême il se transforme volontiers en Volon-terrassecouverteetchauffée.

Le Volon-terreau : appliquant à la lettre notre plan d’action, il s’est spécialisé dans les questions d’agriculture paysanne. Farouche partisan de l’agro-écologie il vilipende inlassablement l’agrobusiness et ses engrais chimiques.

Le Volon-terminologique : il aime les prises de têtes et les textes bien faits. Une virgule mal placée, un terme mal-choisi le mettent de mauvaise humeur. Plan d’action DGD, programme quinquennal, rapport d’activités … c’est là son univers, c’est là qu’il s’éclate et c’est là qu’il prouve sa redoutable efficacité.

Le Volon-territorial ou le volon-terroir : il s’épanouit à l’ombre de son clocher. Bruxelles, c’est loin ! Et ne parlons même pas des autres régions ! Son dada c’est le local, son groupe, sa paroisse et les projets qu’il y mène, bien ancrés dans la réalité quotidienne. Peut exceptionnellement se déplacer ailleurs. Par exemple, tous les 50 ans à Liège pour fêter l’anniversaire de nos associations.

Le Volon-terril : il est le pendant du précédent, mais en ville. Il se développe surtout dans la région du Borinage, à Charleroi, Liège, Seraing et Herstal. Fondamentalement urbain, il s’épanouit dans les cercles du monde ouvrier où on le traite de catho. Il n’en a cure et il assume son projet de tolérance et de pluralisme. Son rêve : un vrai front commun contre la pauvreté et l’exclusion.

Le Volon-terroriste : partisan de changements de société radicaux, il ronge son frein en attendant le matin du grand soir. C’est pas que les « soupers bols de riz » l’emm… particulièrement, c’est juste qu’il se demande sérieusement ce que tout cela va changer. S’il s’écoutait vraiment, il ferait bien tout péter…

Le Volon-terminustoutlemondedescend : il a beaucoup donné. Pendant des années, voire des décennies il a été à nos côtés. « Enterrant » les permanents les uns après les autres, il est resté fidèle au poste, dans sa région ou au national. Il est la mémoire de nos associations, le lien entre toutes nos luttes, tous nos combats… Aujourd’hui, il aspire à prendre sa retraite, à se reposer un peu ! Et c’est bien mérité ! Un immense merci à lui

….et un immense MERCI à vous tous, vous êtes les piliers vivants de l’édifice Entraide et Fraternité. L’histoire, le présent et l’avenir de notre projet !

JPEG - 22.1 ko




Infos

5 décembre 2012

La journée des volontaires

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr