9 février 2015  Actualités

Perspectives de paix en danger

Mindanao – Philippines

A Mindanao, des événements dont on parle peu ici mettent en danger les perspectives de paix.

Le 25 janvier 2015, 44 hommes des forces spéciales ont été tués à Mamasapano, par le Bangsamoro Islamic Freedom Fighters (BIFF) et le Moro Islamic Liberation Front (MILF). Suite à ces événements, voici quelques nouvelles qui nous viennent de nos partenaires aux Philippines.

Les possibilités et perspectives de paix à Mindanao restent donc toujours compromises. En effet, suite à de récents incidents à Mamasapano, Maguindanao, les deux chambres du congrès philippin ont cessé leur audience et délibérations sur la formulation de la Loi fondamentale Bangsamoro. Ce qui aura une incidence certaine sur le calendrier fixé de commun accord par le gouvernement et le Front Islamique de Libération Moro (MILF) pour installer le Gouvernement Bangsamoro en 2016. Il y a actuellement des signes clairs que le congrès utilisera les incidents à Mamasapano, où 44 commandos de la police ont été tués, afin de faire valoir leur propre version atténuée de la Loi fondamentale Bangsamoro et qui ne sera donc pas acceptable par le MILF. Non seulement ce scénario va retarder le délai mais il peut également affecter l’accord de paix final. Les popluations indigènes attendent toujours
Actuellement, il y a déjà des mouvements de troupes sur le terrain des forces armées philippines et du MILF/BIFF (Bangsamoro Islamic Freedom Fighters), ayant créé la dislocation de plus de 800 familles à Maguindanao et au nord de la région de Cotabato.
Ces dernières semaines, les partenaires d’Entraide et Fraternité, sur place, discutent de l’implication de ces événements par rapport à leurs projets. Ils ont également activé les comités des communautés quant à la prévention des catastrophes. A présent, ils sont avertis par les gens des communautés et invités à faire preuve de vigilance suite à cette situation.





Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr