12 décembre 2013  Actualités

Une première semaine sur le terrain

Philippines

Mi-HANDs

Les partenaires de Mindanao reviennent d’une première semaine sur le terrain

Le 3 décembre dernier, les équipes d’intervention des partenaires de Mindanao sont retournées chez elles, après une semaine d’opération sur le terrain. Trois équipes ont rendu des services précieux aux habitants des régions sinistrées, en particulier dans les faubourgs de la ville d’Ormoc (Leyte). Plus de 1100 habitants de différents quartiers ont ainsi bénéficié de colis de nourriture et de produits d’hygiène, de soins médicaux et d’aide psychologique aux enfants traumatisés.

La quantité et la qualité des biens distribués ont été très appréciées. Chaque famille a reçu 5kg de riz, 1kg d’haricots, du poisson séché, des conserves, de l’huile pour la cuisine, du sel et de la sauce soja. En outre, les produits d’hygiène étaient les meilleurs qu’elles pouvaient imaginer. Quand les familles avaient été informées de la distribution des biens par l’équipe de Mindanao, elles avaient envoyé leurs enfants, ne croyant pas véritablement à une aide conséquente. Mais les enfants rappelèrent les parents car ils ne pouvaient transporter les biens distribués. Certaines personnes pleuraient littéralement qu’un tel bonheur puisse leur arriver dans leur situation de détresse.

Plusieurs femmes leur disaient qu’elles n’utiliseraient pas tous les haricots pour les repas, et qu’elles garderaient certains comme semences pour redémarrer la production agricole.
L’équipe psycho-sociale était également contente des activités entreprises avec les enfants. Elle a fortement apprécié la participation active des enfants et l’encouragement des parents dans les jeux pour faire connaissance avec d’autres enfants et pour exprimer les sentiments sur ce qu’ils ont vécu et risquent de revivre éventuellement. Et les enfants ont pu exprimer leurs espoirs. Certains veulent devenir enseignants, infirmières ou docteurs pour aider ceux qui sont dans le besoin, apprenait-on.

L’équipe médicale a pu soigner sur place avec succès des problèmes de santé par l’acupuncture et la médecine orientale. Elle a également distribué des plantes médicinales.

Une équipe de 3 personnes devrait retourner le plus rapidement possible à Ormoc, sur les lieux de la catastrophe, pour préparer l’étape suivante de l’action humanitaire, à savoir le début de la réhabilitation.





Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr