11 décembre 2014  Actualités

Message de Mgr Jousten sur le TTIP

Quelques réflexions et questions face aux négociations entre l’Union européenne (UE) et les Etats-Unis (EU)

L’Europe est-elle menacée ? Certaines voix critiques vont jusqu’à diaboliser les négociations en cours entre l’UE et les EU en vue d’un traité commercial ou économique transatlantique (TTIP).

Où reste l’indispensable transparence démocratique ?

Les critiques se font d’autant plus alarmistes que les négociations se déroulent dans la plus grande discrétion. De là, la crainte que certaines dispositions du futur Traité resteront secrètes. C’est pourquoi les responsables doivent assurer la nécessaire transparence devant le Parlement européen et devant les citoyens de l’UE. Plusieurs secteurs de la vie socioéconomique en Europe sont alertés et se sentent menacés : les services publics, le monde agricole, par exemple. Il y a aussi de l’inquiétude en ce qui concerne la législation sociale et le droit du travail.

Derrière ces craintes et l’opposition qui en découle, je crois percevoir une critique plus fondamentale et très sérieuse. Les deux partenaires disent que leur premier objectif est la relance ou l’assurance de la croissance économique,seule garante du bien-être des citoyens.

Finalement, on veut libéraliser les marchés dans les deux « blocs » pour stimuler et rendre possibles les exportations de l’un vers l’autre et ainsi créer de nouveaux emplois. Cela se ferait à quel prix ? Si on veut arriver à une libéralisation compétitive (selon les EU) ou à un marché intérieur transatlantique (selon l’UE), il faudra s’interroger sur les effets positifs ET négatifs prévisibles, à brève, moyenne et longue échéance, sur l’économie et, plus encore, sur les citoyens.

Pour un modèle de développement européen

L’économie et le commerce sont mondialisés, qui oserait le nier ? Dès lors, on peut se demander si un traité éventuel entre les EU et l’UE va dans la bonne direction : contribuera-t-il à assurer le bien commun mondial ? Ces deux blocs économiques ne risquent-ils pas de faire « bande à part » et de pratiquer un égocentrisme à deux ? Quel modèle de développement sera au cœur d’un tel traité ? Pourrait-on le proposer comme modèle mondial ? L’Europe n’a-t-elle pas un modèle particulier à proposer ?

Il me plaît de rappeler les discours du Pape François à Strasbourg. Qu’en est-il du projet européen mis en route par les fondateurs de l’Europe après la Seconde Guerre mondiale ? L’Union européenne devrait s’orienter vers un modèle de développement qui se veut respectueux de la justice, de l’équité, du bien commun, en particulier du bien-être des faibles. Ceux qui émettent des réserves à l’égard d’un TTIP craignent notamment que ce Traité ne s’engagerait pas dans cette direction.

Et alors ?

Ces questions soulignent la nécessité absolue d’un débat démocratique et elles font apparaître un enjeu fondamental : est-ce que l’Europe veut garder son identité et approfondir le trésor de sa Tradition humaniste - ou non ? Les chrétiens y voient un défi et une interpellation forte, car cette Tradition est pour une bonne part la leur.

+ Aloys Jousten
Evêque référendaire pour Entraide et Fraternité et Vivre Ensemble





Articles en rapport

20 février 2017  Actualités

Le CETA, on n’en voulait pourtant pas...

Le mercredi 15 février 2017, les eurodéputés se rendaient à Strasbourg pour une séance plénière importante, celle de la signature du CETA, l’accord de libre-échange entre l’Europe et le Canada.
Mais ils (...)

tags : Mgr Jousten
24 décembre 2016  Actualités

Les vœux d’Aloys Jousten

Mgr Jousten nous envoie ses bons vœux

28 octobre 2016  Actualités

Signature de CETA

Beaucoup parmi nous sont déçus de ce que Paul Magnette semble s’être couché. Evidemment, il faudra voir en détails ce qu’il a obtenu.
Mais au-delà de ça, il faut bien se rendre compte que le « non » (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr