logo Entraide et Fraternité

Inscription à la newsletter

24 septembre 2014  Actualités

Vietnam

Madame Bom apprend comment faire du business

Le CSEED nous partage l’histoire d’une famille en route vers une plus grande autonomie.

Dans la commune rurale et montagneuse de Lien Son, située dans le district de Chi Lang au Nord de Hanoi (Vietnam), il y a champs, terrasses, jardins et pourtant, la minorité ethnique Nung y est pauvre de génération en génération. Le CSEED, partenaire d’Entraide et Fraternité, impliqué dans un programme d’agriculture familiale durable sur cette commune, suscite un changement dans la manière de penser et de travailler des personnes appartenant à cette minorité.

La famille de Vi Thi Bom vit dans le village de Thien Can. Après leur mariage, Bom et son mari ont commencé leur vie les mains vides. Bom doit travailler dur, autant pour le ménage que comme employée, et pourtant, elle ne peut pas faire plus que de « joindre les deux bouts » pour sa famille de 4 personnes. Elle a compris qu’une vache, fournie par le programme de souveraineté alimentaire, est un capital important pour qu’elle puisse aider sa famille à développer sa condition économique. Malgré la longue distance et les routes difficiles, elle a essayé de participer à toutes les formations techniques du programme. Grâce au savoir acquis à cette formation, sa famille peut fournir de bons soins aux vaches. Le premier veau est né début 2012, dans la joie de toute la famille.

Bom a fait beaucoup d’efforts pour assister aux formations pour faire le compost, les coupes intermédiaires, le Système de Riziculture Intensive, etc. aussi bien que pour faire du business familial. Et elle a commencé ce travail avec enthousiasme, en se demandant « pourquoi personne n’avait pensé à quelque chose d’aussi simple jusque-là ? ».

Une nouvelle année commence. La récolte de printemps tombe juste à point pour qu’elle puisse mettre en pratique ce qu’elle a appris.





Articles en rapport

7 septembre 2017

Bénéficiaires en action

Une femme ne pouvait pas élever une vache ! Le CAB a changé cela.
7 septembre 2017    Comité Anti-Bwaki

Les journées champêtres

Rendez-vous de la paysannerie congolaise
Assurer la sécurité alimentaire par une agriculture respectueuse de la terre et de ceux qu’elle nourrit, telle est la mission principale du (...)
30 mars 2017    Pétition

Renforcer les droits humains des paysan-ne-s

Paysans et paysannes : une protection spécifique est nécessaire !

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr