8 mai 2013  Actualités

Bonne nouvelle

Lutte contre la criminalisation des mouvements sociaux

Belchior Viana Gonçalves et Paulo Roberto de Sousa ont pu retrouver la liberté

En février dernier, nos partenaires du MST nous ont interpellés suite à l’arrestation de 2 leaders locaux, membre du MST, par les forces de l’ordre dans la municipalité de Palmeiras de Goiás, dans l’état de Goiás.

En effet, le 13 novembre 2012 dernier, Belchior Viana Gonçalves et Paulo Roberto de Sousa ont été emprisonné. Ces 2 personnes ont été accusées de détournement de fonds publics, de gangstérisme, d’intimidation et de menaces et formation de groupe. Ces personnes n’ont pas eu droit à défendre leur droit, ils n’ont pas pu présenter leur version des faits, ni les contradictions et les circonstances devant le pouvoir judicaire. Ils ont été déchus du droit à un procès équitable et ont perdu leur liberté.

Suite à cette demande, Entraide & Fraternité a appuyé la demande de soutien dans les frais de justice grâce à un fond spéciale dédié à la lutte contre la criminalisation des mouvements sociaux. Via cet appui, nous avons reçu fin avril, un courriel de la part de notre partenaire, qu’ils ont pu retrouver la liberté. Le procès suit son cours mais ces leaders se sentent plus tranquille en vue d’aborder le dénouement judiciaire final.



tags : MST Droit Brésil


Articles en rapport

25 janvier 2017  Actualités

L’eau, c’est la vie !

Au Brésil, l’agro-industrie est omnipotente. Ses partisans, industriels et/ou grands propriétaires, occupent une place prédominante dans l’appareil d’État, et mènent des politiques qui renforcent leur (...)

20 octobre 2016  Actualités

Libération de Valdir Misnerovicz

En Avril, le tribunal de Goiás a émis un mandat d’amenée envers 4 membres du MST. Leur mise en prison a été exécutée sous le chef d’« Organisation Criminelle ».
En Avril, le tribunal de Goiás a émis un (...)

29 septembre 2016  Actualités

Le Brésil dans la tourmente …

La récente destitution de la présidente du Brésil, Dilma Roussef, met fin à la période d’incertitude politique qui avait commencé avec la validation par le Congrès de son « incapacité à gouverner ». (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr