20 octobre 2016  Actualités

Libération de Valdir Misnerovicz

Lutter pour la réforme agraire n’est pas un crime organisé

En Avril, le tribunal de Goiás a émis un mandat d’amenée envers 4 membres du MST. Leur mise en prison a été exécutée sous le chef d’« Organisation Criminelle ».

En Avril, le tribunal de Goiás a émis un mandat d’amenée envers 4 membres du Mouvement des Sans Terres (MST) : Luis Batista Borges, Diessyka Santana, Natalino de Jesus, (habitants do Acampamento Jose Josimo) et José Valdir Misnerovicz, (arreté en « exil » le 31 mai 2016) cadre de la direction du MST et à la tête de Via Campesina Goiás. Leur mise en prison a été exécutée sous le chef d’« Organisation Criminelle ».

Ces arrestations sont liées à un conflit terrien où 1500 familles occupent une petite partie d’une exploitation de canne à sucre en redressement judiciaire, cette exploitation étant destinée à la réforme agraire. Une décision du tribunal de Goiás est allée à l’encontre des décisions précédentes concernant le devenir des terres et les a réaffectées à l’exploitation agro-industrielle. Cette décision a entrainé une autre décision d’expulsion des 1500 familles s’étant installées sur les terres.
Il y a eu de nombreuses mobilisation contre ces arrestations, des pétitions, des pressions de l’Eglise, mais rien n’y fait le tribunal Judiciaire et l’Habeas Corpus ont rejeté tous les recours.

La tentative de criminalisation du MST à Goiás au Brésil sur base de la loi contre les organisations criminelles doit être refusée et combattue.

JPEG - 57.3 ko
Valdir Misnerovicz
TéléchargerConsulter

Le 18 octobre, le Tribunal Suprême de Justice (TSJ) a examiné l’ordonnance d’habeas corpus des prisonniers politiques de la branche du MST à Goiás, militants de la réforme agraire : le géographe Valdir Misnerovicz et l’ agriculteur Luiz Batista Borges, emprisonnés depuis près de 6 mois et de Natalino de Jesus et Diessyka Lorena, tous deux en exil.

Le TSJ a finalement accepté à l’unanimité des voix l’5 voix pour l’habeas corpus pour Valdir Misnerovicz. Les ministres ont jugé qu’il n’y avait pas de motif technico juridique pour le maintenir en détention durant le cours de l’instruction. Cette décision réfute ainsi la classification des mouvements populaires dans la loi sur les organisations criminelles.

Le MST continuera la lutte pour la libération des détenus politiques de la réforme agraire à Goiás. Tant Luiz Batista que Lázaro Pereira sont toujours incarcérés.
Entraide et Fraternité appuie le soutien juridique aux détenus de la réforme agraire, nous avons gagné une bataille, mais pas encore la guerre.





Articles en rapport

25 janvier 2017 Brésil

L’eau, c’est la vie !

Au Brésil, l’agro-industrie est omnipotente. Ses partisans, industriels et/ou grands propriétaires, occupent une place prédominante dans l’appareil d’État, et (...)
29 septembre 2016 Juste Terre ! - interview

Le Brésil dans la tourmente …

Dom Eugenio Rixen
La récente destitution de la présidente du Brésil, Dilma Roussef, met fin à la période d’incertitude politique qui avait commencé avec la validation par le (...)
15 septembre 2016 Brésil

Le Cri et Résistance dans le Cerrado

La 4ème Edition du « Grito e Resistencia no Cerrado » (Cri et Résistance dans le Cerrado) s’est déroulée Goiás ce 9 Septembre.

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr