Inscription à la newsletter

logo Entraide et Fraternité
3 mars 2016  Actualités

Les porte-monnaie sur pattes

Madagascar

Nous sommes entrés en période de Carême. Pour nous, chrétiens, le Carême est un temps privilégié pendant lequel chacun est appelé à approfondir sa foi et à « porter du fruit » (Jn 15, 8).

JPEG C’est un temps de prière, mais aussi de conversion et de partage fraternel qui nous conduira vers la joie de Pâques.
En 2016, nous vous invitons à élargir ce partage aux paysans et paysannes de Madagascar.

Les poulets « gasy » : des porte-monnaie sur pattes pour faire face aux mauvaises récoltes

Le rizest l’aliment de base de l’agriculture et de la nourriture à Madagascar. Le succès des récoltes est donc crucial.
Malheureusement, à cause de l’appauvrissement des sols, des inondations qui détruisent les rizières et du manque d’irrigation, les récoltes de riz sont de plus en plus mauvaises, les surplus sont de plus en plus rares et les paysans ne cessent de s’appauvrir.
Pour faire face à ce problème, la CPM (Coalition paysanne de Madagascar), partenaire d’Entraide et Fraternité, a mis en place un système solidaire et efficace pour aider les paysans à lancer un élevage de poulets. Cet élevage est très adapté aux familles les plus pauvres et leur permet d’avoir rapidement un petit revenu complémentaire.

« Je m’appelle Maminirina, j’ai 30 ans et je vis dans la région d’Antsirabe ; c’est la région des hauts plateaux. Je suis membre de Bruxelles, le 3 mars 2016 l’organisation paysanne ‘Tafa Santatra’, ce qui, en malgache, signifie le début de la réussite.
Grâce à la CPM, j’ai reçu quatre poules et un coq pour commencer mon élevage. Les autres membres de l’association sont venus m’aider à construire le poulailler, l’abreuvoir et les pondoirs.
Depuis lors, nos poussins ne s’enfuient plus et je n’ai plus peur du vol. Sept mois plus tard, j’ai pu donner quatre poules et un coq à une autre famille de mon organisation qui, à son tour, fera de même dès que les poules seront plus grandes. Depuis que nous avons ces poules, j’ai beaucoup moins peur des mauvaises récoltes car nous pourrons manger des œufs et vendre des poulets si c’est nécessaire. »

Les poules, c’est un véritable porte-monnaie sur pattes car, dès que Maminirina devra faire face à des dépenses inattendues ou si la récolte est très mauvaise, son mari ira en vendre quelques-unes au marché. Les poules de race locale (poules « gasy »), choisies par la CPM, sont très résistantes et sont de bonnes couveuses. La nourriture de la famille, principalement composée de riz, est maintenant aussi enrichie de protéines grâce aux œufs.

Avec un don de 36 €, soit moins d’1 €/jour de Carême, vous offrez 4 poules et 1 coq, à 2 familles malgaches.

En soutenant l’élevage de poulets à Madagascar, vous permettrez à de nombreuses familles malgaches de diversifier leur alimentation et leurs revenus et, donc, de lutter efficacement contre la pauvreté.

PS 1 : Chaque don, même le plus modeste, compte pour changer la vie des familles malgaches. Pour tout don de 40€ ou plus en 2016, une attestation fiscale vous sera envoyée début 2017. Merci.
PS 2 : Entraide et Fraternité respecte votre vie privée. Vos données sont enregistrées afin de vous envoyer une attestation fiscale et de vous tenir au courant de nos activités. Vos données ne seront pas transmises à des tiers.





Articles en rapport

7 septembre 2017

Bénéficiaires en action

Une femme ne pouvait pas élever une vache ! Le CAB a changé cela.
7 septembre 2017    Comité Anti-Bwaki

Les journées champêtres

Rendez-vous de la paysannerie congolaise
Assurer la sécurité alimentaire par une agriculture respectueuse de la terre et de ceux qu’elle nourrit, telle est la mission principale du (...)
19 juin 2017

Madagascar dit non à la violence

En proie à la pauvreté et aux inégalités sociales, Madagascar vit dans un climat d’insécurité latent, que l’incurie des pouvoirs publics ne contribue pas à (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr