logo Entraide et Fraternité

Sololá - Guatemala

Le partenaire soutenu par l’opération 11.11.11.

Les femmes indigènes se mobilisent pour leurs communautés : 500 femmes indigènes sont concernées par le projet de participation citoyenne et de développement économique de COINDI.

500 femmes indigènes de 25 communautés des municipalités de Sololá, Santa Catarina Ixtahuacan et Nahualá, dans le département de Sololá sont concernées par le projet de participation citoyenne et de développement économique de COINDI (Coopération Indigène pour le Développement Intégral).

JPEG Les femmes représentent une grande force sociale qui continue de se mobiliser pour la défense du territoire et l’accès à la terre. Elles se consacrent aux tâches ménagères mais elles sont aussi agricultrices et artisanes. Elles cherchent toujours des petits boulots afin d’assurer un revenu supplémentaire pour nourrir la famille et garantir le soin et l’éducation des enfants.

L’objectif du programme est d’augmenter les capacités de participation et de formation citoyenne et les compétences techniques des femmes afin qu’elles puissent intervenir activement dans la vie associative et municipale et gagner une plus grande autonomie financière. Pour ce faire, le programme prévoit des activités de formation, des échanges d’expérience, des rencontres avec les autorités locales, des séminaires et des évaluations, l’intégration et l’application de l’agenda des femmes dans le Plan de Développement Rural Intégral.

Chaque groupe de femmes oscille entre 15 et 30 membres et est constitué d’un conseil d’administration composé de cinq membres. Les groupes ont souligné que la première motivation à s’organiser était de « répondre aux besoins fondamentaux (se nourrir, se soigner et s’éduquer) et de lutter contre la pauvreté des familles, la violence, l’inégalité des opportunités, le racisme et la discrimination ».

Une autre motivation est la faible participation des femmes, la violation de leurs droits, et « parce que les hommes prennent toutes les décisions dans les communautés ». Les femmes ont donc besoin de participer parce que, disent-elles, « nous voulons construire un avenir meilleur avec nos compagnons ».

L’association COINDI a, par ailleurs, fourni un accompagnement technique aux femmes à travers la mise en place d’ateliers pour augmenter la capacité productive, la compétitivité des femmes. Les thèmes abordés vont de la gestion, l’administration et la comptabilité jusqu’à l’apprentissage de l’élaboration de produits de transformation, de teintures naturelles, de production de vêtements typiques. Egalement, la mise en place de projets productifs, de parcelles démonstratives avec une approche agro-écologique.





Articles en rapport

15 juin 2018    Autres publications    Agroecology in action

Mémorandum élections locales 2018

Pour une transition vers des systèmes alimentaires agroécologiques et solidaires
16 avril 2018    Rapport de l’ONU

Mortalité plus précoce pour les femmes dalit

Une femme dalit meurt en moyenne 14,6 ans plus jeune qu’une femme de caste supérieure
26 mars 2018

Les femmes et l’agriculture au cœur d’un colloque de haut vol

Près de 200 personnes ont assisté à une table ronde de haut vol autour de la place de la femme dans l’agriculture actuelle, tant au Nord qu’au (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr

logo Vivre Ensemble
logo Miteinander Teilen
logo CIDSE
logo La coopération belge au développement
logo Portail FW-B - Portail de la Fédération Wallonie-Bruxelles
logo Triodos
logo culture.be