Abonnez-vous à notre infolettre

Recevez chaque mois des nouvelles de nos projets, nos évènements ou encore nos analyses en vous abonnant à notre infolettre

logo Entraide et Fraternité
26 mars 2018  Actualités

Les femmes et l’agriculture au cœur d’un colloque de haut vol

Près de 200 personnes ont assisté à une table ronde de haut vol autour de la place de la femme dans l’agriculture actuelle, tant au Nord qu’au Sud.

C’était véritablement un temps fort de la campagne 2018 : le colloque « Agriculture : qui récolte ? » organisé le 22 mars à l’Aula Magna à Louvain-la-Neuve avec deux autres associations, Le Monde selon les femmes et Collectif des femmes. Le temps d’une soirée, près de 200 personnes – parmi lesquelles le chef de cabinet adjoint du ministre wallon de l’Agriculture, auteur d’un message très positif – ont assisté à une table ronde de haut vol autour de la place de la femme dans l’agriculture actuelle, tant au Nord qu’au Sud.

À côté de représentantes d’associations d’agricultrices wallonne, française et italienne, quatre partenaires d’Entraide et Fraternité au Sud ont également éclairé l’assistance sur la situation en Bolivie, en RD Congo, au Burundi et aux Philippines. Partout le même poids de la tradition et en même temps des situations complexes et différentes mais avec le même résultat en termes d’inégalité. Mais, partout des progrès énormes aussi réalisés notamment grâce à nos partenaires. En Bolivie, par exemple, a expliqué Graciela Lopez (REMTE), « le déséquilibre est nettement moins fort qu’il y a 10 ans en termes de possession de titres de propriété et de surfaces d’exploitation dévolus aux femmes ». Nunu Salufa (APEF, RDC) a elle donné le secret du respect que gagne chaque jour la femme au Sud Kivu : « Pour renforcer les capacités des femmes, il fallait absolument mettre les hommes dans le coup pour qu’ils comprennent l’avantage qu’ils ont à en tirer ». Chaque pays a ses nuances et ses troubles à l’ordre social particulier : par exemple, au Burundi, a rappelé Georgette Mpawenimana (OAP), les hommes quittent la campagne pour aller chercher de l’emploi en ville alors que, de son côté, Sindy Soler (MTWRC) a expliqué qu’aux Philippines ce sont les femmes qui partent vers l’étranger pour gagner leur vie, souvent comme domestiques dans les Etats du Golfe. Bref, au terme d’une journée déjà forte (visite de ferme et réalisation de fresque murale collective), cette soirée intense a permis au nombreux public de mieux appréhender des problématiques complexes et variées.





Lire aussi

16 novembre 2020    Documents de plaidoyer

L’accord UE-Mercosur

Anatomie d’un accord anachronique

Projet d’appui à l’agriculture et élevage

Développement humain intégral par l’éducation et la formation à la santé et accessibilité à la nourriture
23 septembre 2020

Brésil : résistance paysanne en temps de pandémie

Le Brésil, qui a célébré début septembre ses 198 années d’indépendance connait une crise politique et socio-économique brutale. la pandémie de Covid-19 est venue (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter instagram youtube flickr