logo Entraide et Fraternité

Inscription à la newsletter

Echos des activités   27 mars 2015

Le Festivanakkam : un festival qui a du souffle !

C’était le 14 mars qu’a eu lieu, au CPCR, le Centre PolyCulturel en Résistance, la dixième édition du Festivanakkam, le festival liégeois scandaleusement solidaire.

Qui aurait cru, il y a 10 ans, que ce petit festival organisé par Alter’actifs, le groupe de jeunes engagés auprès d’Entraide et Fraternité et Vivre Ensemble, soufflerait un jour ses 10 bougies ? Si cette dixième édition fût un succès à plusieurs égards, il n’y a pas eu de bougie. En effet, les Alter’actifs d’aujourd’hui ne sont plus ceux d’hier, et cette dixième édition du Festivanakkam fût, à l’image du groupe, résolument tournée vers un futur plus juste et solidaire.

Cette fois encore, les Alter’actifs ont réussi leur pari. Ils ont même frappé encore plus fort encore que les années précédentes tant la richesse du programme et le succès de fréquentation, avec bon nombre de nouvelles têtes, étaient au rendez-vous !

Ainsi, ce n’est pas moins de 250 personnes qui ont participé à la journée qui proposaient de réfléchir aux alternatives d’ici et d’ailleurs avec un focus sur Haïti dont le festival accueillait deux partenaires haïtiennes d’Entraide et Fraternité.

Le programme a débuté fin de matinée avec la projection du film AIDependence en interrogeant le public sur les actes manqués de l’aide humanitaire en Haïti.

JPEG - 269.8 ko

Après l’apéro solidaire, la dégustation de la cuisine végétarienne préparée par la Kitchen Team des Alter’actifs, et la prestation très remarquée du groupe Les boulets du Canon avec leurs chansons burlesques, divers ateliers ont permis, tout au long de l’après-midi, à des dizaines de participants de découvrir les stéréotypes liés au genre grâce à un jeu animé par Attac, d’apprendre à préparer soi-même ses produits d’entretien, ou à s’initier au Djembé.

JPEG - 335.9 ko

Milieu d’après-midi, la conférence-débat Haïti du business humanitaire ou Haïti des petits paysans ? a permis de faire la part des choses entre l’aide humanitaire paternaliste et le partenariat constructif tel qu’il est mené par Entraide et Fraternité. Les témoignages forts d’Olga, coordinatrice générale d’AFLIDEPA, association des femmes de Limonade (commune haïtienne) pour le développement de la production agricole et de l’artisanat, et de Suzeline, volontaire au comité culturel de Chandèl (qui s’occupe de jeunes), toutes deux partenaires haïtiennes d’Entraide et Fraternité, n’a pas laissé insensible la cinquantaine de participants au débat.

Début de soirée, la conférence Gesticulée de Thierry Barez intitulée « un pauvre, c’est comme un compte en banque, ça se gère », rassemblait une centaine de personne pour réfléchir sur la manière dont la société organise les inégalités et sur l’hypocrisie du discours méritocratique.

Après 21h00, il n’y avait plus de place que pour la fête avec le groupe liégeois U-Percut, sa dizaine de musiciens et sa danseuse. Cet excellent groupe de percussions a emmené environ 200 personnes dans un voyage qui a brisé les frontières corporelles, spirituelles, et musicales.

JPEG - 320.4 ko

Le DJ Bistrot Rimka a ensuite entraîné le public jusqu’au bout de la nuit avec son mix musical Java rock’n’roll musette et chanson française.

Loin d’être un détail, il faut souligner que la monnaie unique de cette journée était le Valeureux, monnaie locale liégeoise. Le Festivanakkam a donc été le premier festival en Valeureux, et ce fût également une découverte pour beaucoup de participants. Les Alter’actifs ont donc tenu à ce que les alternatives soient présentes dans les paroles mains aussi dans les actes. Et pour ceux qui veulent aller plus loin, une gazette des alternatives liégeoises, spécialement éditée pour l’occasion, a été distribuée.

Point d’orgue d’une année déjà riche en évènements, en formations et en mobilisations, avec notamment les actions de sensibilisation sur les piquets de grève, la soirée TTIP du 6 décembre, les manifestations contre l’austérité et le TTIP, ainsi que le week-end de formation au Mont-Rigi, le Festivanakkam 2015 fût une réussite et un expérience riche en énergie positive. Bref, un moment de ressourcement motivant qui donne envie de continuer à se battre pour un monde plus solidaire !

Jean-Yves Buron





Articles en rapport

30 mars 2017    Histoires à la une    Haïti

Semer le futur

Quand les organisations paysannes locales ramènent les paysans haïtiens à leurs terres et les aident à en vivre dignement grâce à l’agroécologie et l’économie (...)
30 mars 2017    Echos des activités    Soirée à St-Georges avec Rocael

Guatemala et buen vivir

Lutte des populations mayas pour protéger leur culture, leur terre et leur vision du monde.
22 mars 2017    Echos des activités

Le Festivanakkam : fête et solidarité !

Le Festivannakam, tu l’as manqué ou il te manque déjà ?

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr