logo Entraide et Fraternité
18 juillet 2016  Actualités

La Semo 2016

Cette année encore les Alter’Actifs étaient au rendez-vous du village associatif pour dénoncer l’évasion fiscale à la suite du scandale des panamas papers et réfléchir aux alternatives possibles.

Âme de requin ou âme de pingouin ? Voilà la question qui se posait aux festivaliers. Afin de le savoir, une chaise bancaire musicale était proposée avec les chaises récupérées dans les banques les plus implantées dans les paradis fiscaux (ING, Belfius et BNP Paribas). Les gagnants se voyaient offrir une place au paradis fiscal chez les requins de la finance sur la merveilleuse crémière paradise island ! Ils recevaient un petit beurre et devaient alors inscrire leur nom auprès des évadés fiscaux et l’assumer entièrement. Ils pouvaient aussi refuser et rejoindre les pingouindignés. Les « perdants » avaient donc l’honneur de rejoindre la bancrise ou la banquise des altern’actives afin d’y tourner la roue des alternatives. Agir avec, sans ou contre le système ? Quelles actions mettre en place pour y arriver ?
Les pingouins étaient également là pour participer à la manifète (mini manifestation) du festival pour dénoncer le TTIP et ses conséquences néfastes pour notre démocratie, notre environnement, notre santé, nos acquis sociaux, etc…Ils ont donc appelés les festivaliers à participer au « TTIP Game Over », un ensemble d’actions directes non violentes afin de mettre un terme aux négociations sur cet accord de libre-échange entre l’Europe et les Etats-Unis. Plus d’info sur ttipgameoverblog.wordpress.com

Venez retrouver les Alter’Actifs au festival Esperanzah dans le village des possibles du 5 au 7 août 2016 !





Articles en rapport

26 août 2019

Une menace d’arbitrage pour mater la population arménienne

Le gouvernement arménien vient d’autoriser un projet minier contesté par la population locale, suite à un rapport d’audit environnemental positif (lui aussi (...)
30 juillet 2019    Analyses

Arbitrage

par Renaud Vivien
Les raisons de cette « justice d’exception » et les moyens d’en sortir
24 juillet 2019

L’Assemblée nationale française vote en faveur du CETA

Intensifions la mobilisation citoyenne en Belgique et ailleurs !
La France a ratifié hier le CETA, sacrifiant l’écologie sur l’autel du libre-échange. Il devra néanmoins être encore ratifié par 14 autres États européens dont la (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter instagram youtube flickr