logo Entraide et Fraternité

Inscription à la newsletter

27 octobre 2014  Actualités

Comité de la Sécurité Alimentaire mondiale

La JMA avec la FAO à Rome

Le 16 octobre, comme vous le savez, c’est la journée mondiale de l’alimentation.

Chaque année à cette période, le Comité de la Sécurité Alimentaire mondiale (CSA) se réunit à Rome dans les locaux de la FAO pour discuter de l’état de la sécurité alimentaire dans le monde et pour voter des textes censés améliorer la lutte contre la faim. Le CSA est un organisme intergouvernemental qui sert de tribune et d’observatoire pour l’examen et le suivi des politiques de sécurité alimentaire [1].
La particularité du CSA réside dans le fait que c’est l’une des seules plateformes intergouvernementales où tous les acteurs sont représentés. En effet, les textes et politiques qui y sont négociés bénéficient non seulement de l’apport des Etats membres mais aussi de celui d’un mécanisme rassemblant des acteurs du secteur privé et surtout d’un mécanisme rassemblant les acteurs de la société civile. Y sont représentées une multitude d’organisations issue de la société civile active dans la lutte contre la faim. On y retrouve aussi bien des représentants de mouvements paysans, de pêcheurs ou d’éleveurs, du Sud et du Nord, que des représentants d’ONG de développement ou d’associations de consommateurs.

Entraide et Fraternité est active dans ce mécanisme de la société civile.

Mme Hilal Elver et Maxime Caudron
TèlèchargerConsulter

C’est pour cette raison que le weekend end dernier, je me suis rendu à Rome pour participer à la préparation de la semaine du CSA avec d’autres acteurs de la société civile. Les réunions de préparation ont eu lieu dans les locaux de la FAO et avaient notamment pour thème les investissements agricoles responsables [2], les pertes et gaspillages de nourriture, l’agenda post 2015 pour le développement ou encore la stratégie à court et moyen termes du mécanisme de la société civile vis-à-vis du CSA. Toutes ces thématiques étaient à l’ordre du jour de la semaine du CSA et la société civile a désigné des représentants chargés de suivre et d’influencer les négociations et les décisions prises par les Etats membre au cours de la semaine.

Ces rencontres sont très enrichissantes pour le travail d’Entraide et Fraternité. Dans les couloirs de la FAO, on croise toutes sortes de personnes, des représentants de paysans du Sud, des collègues actifs dans d’autres ONG au niveau européen et, surtout, la nouvelle rapporteuse des Nations-Unies pour le droit à l’alimentation madame Hilal Elver. Elle succède au belge Olivier De Schutter dont nous avons salué le travail tout au long de ses six années de mandat [3]. Hilal Elver a accordé à Entraide et Fraternité et à ses partenaires de la CIDSE [4] un entretien de près d’une heure où nous avons pu lui présenter nos ONG et notre travail et où elle nous a exposé les priorités de son mandat.

En voici un résumé :
- Madame Elver sera attentive à la question de la sécurité alimentaire des femmes rurales. Notamment, elle veut promouvoir le rôle fondamental des femmes dans la lutte contre la faim.
- D’une manière générale, la rapporteuse des Nations-Unies veut être la porte-parole des « affamés » auprès des gouvernements. C’est pour cela que pour elle, entretenir des relations fortes avec la société civile est de première importance.
- Dans son attention particulière aux personnes souffrant de la faim, elle souhaite s’intéresser à l’accès à la justice des paysans dans le cadre de la sécurité alimentaire. Ce sera l’objet de son premier rapport. Les paysans ont-ils un accès à la justice, ont-ils des outils pour se défendre face aux multinationales de l’agrobusiness qui enfreignent les droits humains ?
- Hilal Elver s’intéressera également à la question de la malnutrition (qui ne concerne pas seulement la sous-nutrition mais aussi la surnutrition et donc la question de l’obésité). Elle est convaincue que la malnutrition tient avant tout de la dérégulation du système alimentaire dominant. Elle souhaite proposer des solutions à ce problème aussi bien au Nord qu’au Sud.
- D’une manière transversale, Madame Elver gardera un regard sur le lien entre changement climatique et agriculture. Il faut dire qu’elle milite contre le changement climatique depuis 1989. C’est donc une des pionnières en la matière.
En somme, un programme chargé mais qui ne manquera pas de faire avancer la question de la sécurité alimentaire. Nous lui souhaitons bonne chance et serons là pour l’aider dans sa tâche.

JPEG - 89.9 ko
Réunion plénière du mécanisme de la société civile
avec la directrice du CSA Mme Gerda Verburg et le directeur général de la FAO Jose Graziano da Silva


[1Voir l’analyse d’Entraide et Fraternité sur le CSA : Le Comité de la Sécurité Alimentaire Mondiale

[2Une analyse d’EF sortira prochainement à ce sujet.

[3Voir l’analyse d’Entraide et Fraternité sur le bilan du mandat d’Olivier De Schutter : L’agroécologie et les systèmes alimentaires localisés

[4Coopération Internationale pour le Développement et la Solidarité



Articles en rapport

16 octobre 2014    Journée mondiale de l’alimentation 2014

Pourquoi en 2014 le monde a encore faim ?

Le 16 octobre est la journée mondiale de l’alimentation. En 2014, le monde a encore et toujours faim.
16 octobre 2014

Journée mondiale de l’alimentation 2014

Entraide et Fraternité persiste et signe
Stop au business qui fait la loi ! Priorité à l’alimentation locale ! Attention au droit à l’alimentation ! 3 revendications d’Entraide et Fraternité remises aux (...)
10 mars 2014

Nouveaux systèmes alimentaires : Des changements indispensables

Publication du rapport final du Rapporteur Spécial des Nations Unies, Olivier De Schutter, sur le droit à l’alimentation.

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr