logo Entraide et Fraternité

Inscription à la newsletter

8 avril 2013  Actualités

Agriculture paysanne organique

Karmi Besra, la sœur organique

Odisha / Inde

Karmi Beshra de notre organisation partenaire THREAD s’engage dans une histoire formidable qui dure depuis plus de deux décennies.

Depuis 1991, Karmi Beshra, une femme indigène du district reculé de Mayurbhanj,et faisant partie de l’équipe dirigeante de notre organisation partenaire THREAD s’est engagée dans une histoire formidable qui dure depuis plus de deux décennies.

Pratiquant l’agriculture organique sur une ferme de 30 acres (20 ha) dans la région de Karigumma (district de Koraput en Orissa), Karmi a entraîné un groupe d’adeptes qui l’appellent familièrement Jaibika Didi, ce qui signifie sœur organique.

Née en 1979 dans le village de Bhagabeda (Orissa), sa passion l’a emmenée au-delà des océans, pour partager son histoire de réussite avec des amis à Berlin et en Thaïlande.

Rentrant sur ses terres agricoles, elle s’y met avec enthousiasme pour négocier de meilleurs gains pour ses gens de la part des marchands, travaille dans la ferme et se déplace à bicyclette pour accomplir sa mission.

Elle a fait de sa ferme une université ouverte avec des centaines de visiteurs intéressés à entendre l’histoire de sa réussite et à se former auprès d’elle dans l’espoir de reproduire son modèle sur leurs propres terres agricoles.

L’éco-village de Karmi attire les agriculteurs aussi bien que les touristes. Son histoire de succès incroyable laisse tout le monde bouche bée. Karmi remercie son père de lui avoir transmis sa connaissance de l’agriculture biologique.

Se battant contre l’utilisation des engrais et pesticides chimiques qui augmentent le danger de perdre progressivement la qualité des terres, Karmi croit fermement que l’agriculture durable garantissant l’hygiène et une production agricole saine n’est possible que par l’agriculture biologique.

Se souvenant de son expérience à l’étranger, elle dit même que le monde entier est à la recherche de l’agriculture biologique pour garantir une vie sans maladies.

Elle affirme que les agriculteurs traditionnels en Orissa ont développé leur propre mode de l’agriculture biologique et des techniques de préparation du fumier qui valent la peine d’être étudiés et documentés. « Tous ces produits doivent être brevetés et les bénéfices devraient aller aux personnes et aux familles qui ont trimé dur pour introduire de nouvelles techniques dans le secteur agricole », souligne-t-elle.

D’après Live Odisha, mars 2013

JPEG - 40.7 ko

Entraide et Fraternité appuie l’organisation THREAD dans la création d’éco-villages au sud d’Orissa (Inde), dans des régions de populations indigènes ou adivasis. Les mouvements de femmes adivasis y ont créé des structures de démocratie à la base, sont engagés dans des projets d’agriculture durable et adressent la question du changement climatique à leur façon. Les dimensions économiques, écologiques, sociales et culturelles y sont reliées et forment un tout.





Articles en rapport

7 septembre 2017

Bénéficiaires en action

Une femme ne pouvait pas élever une vache ! Le CAB a changé cela.
7 septembre 2017    Comité Anti-Bwaki

Les journées champêtres

Rendez-vous de la paysannerie congolaise
Assurer la sécurité alimentaire par une agriculture respectueuse de la terre et de ceux qu’elle nourrit, telle est la mission principale du (...)
15 juin 2017

En Inde, « intouchable » rime avec « inacceptable »…

L’Inde est souvent présentée comme un nouveau miracle économique des temps modernes, pur produit d’un capitalisme conquérant et porteur de (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr