Pour que la Terre tourne plus JUSTE !
RSS

Programme/thématique : Les droits civils et politiques

International

JOCI

Jeunesse Ouvrière Chrétienne Internationale

Un mouvement dynamique de jeunes travailleurs qui œuvrent en faveur de la justice à travers le monde

Le premier mouvement de Jeunesse Ouvrière Chrétienne (JOC) a été formé en 1912 à Laeken, en Belgique, fondé par Jacques Meert, Paul Garcet, Madeleine De Roo, Fernand Tonnet et un jeune prêtre, Joseph Cardijn. En 1957, elle est devenue un mouvement international : la Jeunesse Ouvrière Chrétienne Internationale (JOCI), menant sa mission auprès des jeunes travailleurs et tenant compte des changements qui les affectent.
Aujourd’hui, des milliers de jeunes travailleurs, hommes et femmes, âgés de 15 à 30 ans, rejoignent la JOC dans plus de 50 pays à travers le monde. Ils sont chômeurs, travailleurs de l’économie informelle, jeunes femmes travaillant en usine, dans l’agriculture ou comme employées de maison, jeunes travailleurs sous contrat temporaire. Ils apprennent à découvrir leur dignité et le sens de la vie à travers les actions et activités de la JOCI.
C’est un mouvement d’éducation par l’action, laquelle est basée sur les expériences vécues par les jeunes travailleurs. Ce qui veut dire qu’à partir de leur propre expérience de vie et de travail, ils mènent des actions visant à combattre les injustices dans la réalité qui est la leur et à améliorer les conditions de travail et de vie. Les situations personnelles et collectives qu’ils vivent au quotidien ainsi que les valeurs existant dans la société et qui sont en contradiction avec leurs croyances et leurs aspirations constituent le point de départ. Le mouvement forme les jeunes travailleurs pour qu’ils assument des responsabilités et trouvent eux-mêmes les solutions à leurs situations aux niveaux local, national et international. Il est aussi attentif à faire entendre la voix des travailleurs jeunes, en particulier des travailleuses domestiques auprès du BIT.
Ce mouvement par, pour et avec les jeunes travailleurs fonctionne selon un principe de démocratie et repose sur la participation des jeunes travailleurs à la prise de décisions à tous les niveaux.
De 2012 à 2016, la revendication suivante est au cœur du travail de la JOCI : « Un travail décent et une vie digne pour tous les jeunes travailleurs ». Le mouvement est également attentif à favoriser et accroître la participation des jeunes travailleuses et l’égalité des genres. Entraide et Fraternité appuie le mouvement depuis 1980.

www.joci.org





A lire aussi