Abonnez-vous à notre infolettre

Recevez chaque mois des nouvelles de nos projets, nos évènements ou encore nos analyses en vous abonnant à notre infolettre

logo Entraide et Fraternité

Décembre 2016

Entreprises et respect des droits de l’Homme : Du volontaire au contraignant ?

par Maxime Caudron

L’écart est énorme entre la protection des droits de l’Homme et la protection du droit des entreprises multinationales

La lutte acharnée de la société civile contre les traités transatlantiques (CETA et TTIP) en témoigne : l’écart est énorme entre la protection des droits de l’Homme et la protection du droit des entreprises multinationales, octroyé notamment par des cours d’arbitrage privées, accessibles uniquement par les entreprises.

De plus, tandis que les traités internationaux portant sur les droits humains sont majoritairement non contraignants, les traités de commerce et d’investissement eux le sont bel et bien qu’ils soient négociés à l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) ou bilatéralement entre deux Etats. Leur mise en œuvre est assurée par des instances comme les cours d’arbitrage privées.

TéléchargerConsulter




Avec le soutien de

Fédération Wallonie Bruxelles


Lire aussi

8 octobre 2021    Pérou

Mirtha Vásquez nommée Première Ministre

Hier, la défenseuse des droits humains Mirtha Vásquez, ancienne directrice de Grufides, partenaire d’Entraide et Fraternité est devenue Première Ministre du (...)
24 avril 2021    Autres publications    Opinion

Faire respecter les droits humains par les entreprises ?

Que la Belgique se réveille !
Un texte collectif de treize représentant·e·s de la société civile.
19 avril 2021    Interview

Entreprises et respect des droits humains : le cas Feronia

Feronia est une entreprise qui ne respecte pas les droits du travail, les droits sociaux, les engagements environnementaux et qui criminalise les (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter instagram youtube flickr