En Afrique du Sud aussi, pauvreté et immigration

Rencontre

Justice et Paix et Entraide et Fraternité

Échange avec Raymond Perrier, directeur du Centre Denis Hurley

10 juin 2015 14h00 – 16h30

Avec leurs causes multiples et diverses, dont le mal-développement et les conflits, la lutte contre la pauvreté et le poids des migrations sont devenus des enjeux majeurs en Europe et à travers le monde.
C’est le cas en Afrique du Sud, qui est la deuxièmepuissance économique du continent noir, mais qui connaît, vingt et un ans après la fin de l’apartheid, d’importants manques d’emplois, de logements et de services, ainsi que les drames causés par le sida, les drogues et des pratiques violentes héritées du passé.
À cela s’ajoute la présence d’un million d’immigrésvenant de toute l’Afrique, si bien que des sentiments et des actes xénophobes se développent dans les rangs des cinquante-deux millions de Sud-Africains. Aussi, en avril dernier, le Conseil Œcuménique des Églises a appelé le gouvernement de Pretoria à faire preuve d’autorité vis-à-vis de ces comportements.

Inscriptions souhaitées auprès de jacques@briard.be ou info@justicepaix.be pour le 9 juin au plus tard.

M.Perrier sera aussi présent à Bruxelles le vendredi 12 juin et prêt à avoir des contacts qui n’auraient pu avoir lieu le 10.
Contact : Jacques Briard.

Pour en savoir plus

Situé à Durban, l’une des cités les plus cosmopolites d’Afrique, le Centre Denis Hurleyest un initiative multi-confessionnelle. Il porte le nom de celui qui fut archevêque de Durban de 1951 à 1992, un acteur important au concile VaticanII et aux plans œcuménique et interreligieux, mais aussi un ferme opposant à l’apartheid, quand il présidait la Conférence des évêques catholiques d’Afrique australe et la Commission Justice et Paix de celle-ci. En Belgique, il fut un important partenaire de Justiceet Paix, ainsi que des ONG catholiques Entraide et Fraternité et Broederlijk Delen, alors qu’il y fut fait docteur honoris causa de la KUL.

Afin de garder vivant l’héritage de cette grande personnalité notamment à travers l’accueil de nombreux sans logement, de sans emploi et de malades sud-africains et étrangers, dont ceux arrivant des deux Congo, du Rwanda et du Burundi, le Centre Denis Hurley est basé depuis peu dans un nouvel immeuble voisin de la cathédraleet de la plus grande mosquée de Durban, dans un quartier multiracial, multiculturel et multiconfessionnel. En tant que premier directeur de ce centre, M.Perrier a comme tâches de professionnaliser les services sociaux existants, d’identifier de nouveaux programmes et partenaires,de construire de bonnes relations avec la communauté locale, de mettre en place les systèmeset l’infrastructure pour une meilleure gestion du centre, ainsi que pour assurer le financement de celui-ci.

Pour cela, Raymond Perrierpeut faire bénéficier le Centre Denis Hurley, de ses origines asiatiques, de ses formations à Oxford et à Londresen théologie, philosophie et droits de l’homme, ainsi que de ses diverses expériences professionnelles en Europe, Amérique du Nord et Afrique, dont celles vécues dans des entreprises multinationales, la direction durant deux ans d’un centre de soixante milles Soudanais des Jesuit Refugee Services, un travail pour les migrants à Londres, la direction d’un des services de CAFOD, l’important homologue anglais d’Entraide et Fraternité, Broederlijk Delenet Caritas international, ainsi que la direction de l’Institut Jésuite de Johannesburg durant cinq ans.





Infos

10 juin 2015 14h00 – 16h30

En Afrique du Sud aussi, pauvreté et immigration

rue Maurice Liétart 31 (derrière le Collège St Michel)
1150 Bruxelles

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr