Pour que la Terre tourne plus JUSTE !
RSS

Noëlle Vliegen

Ecole familiale agricole

A quelques kilomètres de l’école familiale agricole, nous descendons de la camionnette pour traverser à pied le pont affaissé depuis plus d’un an et que la préfecture tarde à réparer.

Sur l’autre rive, un camion (qui sert de navette depuis l’écroulement) nous attend pour parcourir la suite du trajet … dans la benne : à notre plus grand dépaysement.

En fondant cette école, en 1992, le père Philippe et un groupe de parents souhaitaient former les enfants aux techniques agricoles, mais également les aider à développer leur esprit critique. En faire, en quelque sorte, une vraie école de la vie ! Les cours agricoles (élevage, maraichage, apiculture, agro-écologie,…) côtoient donc les matières plus traditionnelles (mathématique, portugais, …). Entre poules, porcs, ruchers et cultures, les élèves apprennent tout ce qui assure une bonne production et permettra ainsi d’améliorer les conditions de vie de leur famille. Pour favoriser encore la mise en pratique, ils alternent une semaine de cours avec une semaine à la maison.

Malgré une philosophie et des objectifs clairs, les difficultés n’ont pas épargné l’établissement. A ses heures de gloire, il accueillait jusqu’à 120 élèves. Le jour de notre visite ce sont seulement 16 élèves qui nous ont accueillis au sein de ce qu’ils appellent leur seconde famille. Cette école qui a fait le choix d’aider les petits agriculteurs se sent peu soutenue par les autorités publiques. Professeurs et élèves nous disent : « Alors que plus de 75% des aliments consommés par les Brésiliens est produit par l’agriculture familiale, le gouvernement donne 10 fois plus de soutien à l’agrobusiness qu’à l’agriculture familiale ». Ils regrettent notamment que leur école ne soit pas plus aidée ; mais ils sont fiers de dire qu’elle s’en sort grâce à l’entraide et au dévouement de chacun.

par article=2056





A lire aussi