Dictionnaire de la théologie de la libération

C’est un événement important pour l’histoire récente qu’a consisté la sortie en mars 2017 du Ier Dictionnaire historique de la Théologie de la Libération, œuvre d’une équipe de de théologiens et d’historiens belges et latino-américains ayant consulté une centaine de contributeurs de vingt-huit nationalités .

Cet ouvrage de 656 pages contient des informations précises sur la Théologie de la Libération (TdL), qui s’est développée comme un important mouvement depuis cinquante ans et à partir de l’Amérique latine en vue de « libérer les pauvres en paroles et en actions ». Et elle reste exemplaire, avant-gardiste et prophétique pour un grand nombre dans une bonne partie du monde.
Les auteurs ont retenu deux cents quatre-vingt entrées pour trois domaines : les thèmes, les lieux et les acteurs. Beaucoup d’ entrées concernent évidemment l’Amérique latine. Mais il y en a aussi sur l’Afrique et l’Asie, également marquées par la pauvreté, et sur l’Amérique du Nord et l’Europe où des théologiens de la libération étaient venus se former ou sont revenus témoigner. L’ y ont fait aussi des évêques et autres acteurs latino-américains ou expatriés, des catholiques et des protestants, des hommes et des femmes marqués par la TdL ( dont nos partenaires).
Au Dictionnaire s’ajoute un panorama dû au Père Pierre Sauvage qui retrace la genèse, l’évolution et l’actualité de la TdL.
Selon le coauteur Luis Martinez, des choix ont dû être fait. Mais dans un message adressé aux auteurs , Gustavo Guttierez, qui est considéré comme le père de la TdL, a qualifié l’ouvrage de très complet et de fort important pour témoigner du message de Jésus. Quant au père capucin brésilien Luis Carlos Susin, secrétaire général du Forum mondial de la TdL, comme l’a rapporté le Forum électronique du mouvement Église-Wallonie, il a relevé que le Dictionnaire aide à comprendre l’évolution et l’extension du mouvement au niveau des continents et des Églises, en s’intéressant aux Afro-américains, aux femmes et à l’écologie.
Troisième coauteur, l’abbé Maurice Cheza a souligné les influences de la TdL sur des théologiens et autres acteurs d’Afrique, d’Asie et d’Europe, en citant notamment le cardinal Cardijn, le chanoine François Houtart, le magazine « L’appel » , Justice et Paix, Entraide et Fraternité-Vivre Ensemble, et Pax Christi. Wallonie-Bruxelles devenu BePax.
L’hebdomadaire « Le Vif-L’express » a signalé la sortie de ce Dictionnaire sous le titre « Tout sur la Théologie de la Libération ». De son côté, l’abbé Antoine Sondag, directeur du service Mission universelle des Évêques de France, a écrit que, comme toutes les grandes œuvres magistrales, on peut en faire plusieurs lectures : nostalgique, scientifique, synthétique ou actualisant.

JPEG - 46.5 ko

« Dictionnaire historique de la théologie de la libération »
Sous la direction de Maurice Cheza, Luis Martinez Saavedra et Pierre Sauvage S.J.
Editions Jésuites, Namur 2017
ISBN 978-2-87299-313-0

« Religion, Human Dignity and L iberation »
Gerald M. Boodoo, editor
Word Forum on Théology and Liberation,
Oikos 2016
ISBN 978-85-7843-613-7

« Le pape François et la théologie de la libération « 
Marcelo Barros
24 octobre 2014
http://www.alterinfos.org/spip.php?article6487





Articles en rapport

19 mars 2014  Les émissions "Juste Terre !" de 2014

La mariage de la théologie et de l’économie

Rencontre avec Elena Lasida, ou le mariage de la théologie et de l’économie.
Une économie qui rimerait plus avec création qu’avec production, avec alliance qu’avec concurrence. Ses aller-retours entre (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr