Des girofliers pour lutter contre la pauvreté à Madagascar

Région Analanjirofo, district Fénérive-Est

Deux pépinières seront installées par le centre Saint-Benoît pour améliorer les revenus des paysans malgaches.

Madagascar est un des pays les plus pauvres du monde. Les paysans malgaches cultivent quasi exclusivement du riz et les récoltes sont de plus en plus mauvaises à cause de la situation climatique. Cela aggrave la situation des paysans déjà très pauvres.

La pratique paysanne malgache est souvent très simple. Faute de moyens, les cultures vivrières sont cultivées sur des petites surfaces avec des techniques archaïques. La population croît et les familles n’arrivent pas à satisfaire leurs besoins.

Pour améliorer les revenus des familles, le Centre Saint-Benoît, partenaire d’Entraide et Fraternité, assure la formation, le suivi et l’encadrement technique des paysans dans les villages pour l’augmentation de leur production fruitière.

Deux pépinières seront installées dans la région, soit 20.000 plants de girofles. Grâce à la vente des fruits, chaque giroflier procurera aux petits paysans une autre source de revenus. Le fruit se stocke très bien, ce qui offre une opportunité commerciale pour les producteurs. Le reboisement de girofliers contribue aussi à la protection de l’environnement. En grandissant, ces arbres permettent à moyen terme d’étoffer la couverture végétale et de diminuer l’érosion des sols.





Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr