Chiapas

DESMI

L’objectif de DESMI est de Promouvoir le développement intégral et durable des communautés paysannes et indigènes de l’Etat de Chiapas, qui se trouvent dans une situation de marginalisation sociale, politique et économique. Le développement intégral est vu par DESMI comme une action de transformation qui part des pratiques de l’acteur social en interaction avec d’autres acteurs pour transformer leur réalité. Dans la pratique, ceci implique de renforcer l’autogestion des communautés en développant leurs ressources humaines, socioéconomiques et politiques.

Le programme de DESMI sur la Souveraineté Alimentaire vise à favoriser deux acteurs importants dans la région de San Cristobal de Las Casas : les communautés indigènes autonomes (zapatistes) et les communautés de la région de Los Altos dans les Chiapas. Il s’agit de mettre en œuvre un système intégral d’agriculture durable avec perspective de genre en améliorant la fertilité de la terre, en produisant des aliments suffisants et diversifiés qui leur permettent d’avancer vers la souveraineté alimentaire des familles paysannes.

La proposition part d’une stratégie « globale et intégrée » de développement local des communautés indigènes qui cherchent à mobiliser à la fois des ressources humaines mais aussi matérielles et naturelles qui sont disponibles dans leur propre territoire. Pour cela, la stratégie d’exécution passe par l’intégration des familles paysannes dans toutes les étapes et les activités de mise en œuvre.

Au niveau organisationnel c’est le renforcement de la coordination entre les organisations de base et les structures de décision des communautés ainsi que la mise sur pied des « collectifs de producteurs/trices » pour renforcer les initiatives socioéconomiques. Au niveau agricole, il s’agit de transformer (de façon graduelle) l’agriculture conventionnelle pour autre qui respecte l’environnement. Au niveau de la formation, elle souhaite développer des connaissances techniques sur l’agro-écologie et dans d’autres domaines liés à la participation citoyenne et l’économie solidaire. Les ateliers de formation et de production ont une approche de genre ce qui implique l’intégration des femmes indigènes et paysannes dans tous les processus.

Dans un sens plus large, le programme cherche à s’attaquer à l’insécurité alimentaire en respectant les droits des familles paysannes de se protéger des exigences du marché, en améliorant la qualité de leur consommation d’aliments, en prenant part à la définition des politiques agricoles, en reconnaissant le droit des femmes paysannes dans la production rurale et leur participation dans les espaces de décision. Le groupe-cible est constitué d’environ 350 familles paysannes (1750 personnes) minifundistes productrices de maïs et de fèves dont les terres sont morcelées et épuisées.

Le DESMI est partenaire d’Entraide et Fraternité depuis 24 ans. Son travail vise à renforcer les processus organisationnels au sein des communautés à partir d’expériences autogérées d’économie solidaire, en appuyant des initiatives collectives socio productives prises par les communautés rurales indigènes du Chiapas avec une approche de genre.

http://www.desmi.org/





Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr