Analyses   30 juin 2014

Juin 2014

Criminalisation des mouvements sociaux

Christophe Cornet

Une analyse du phénomène de la criminalisation des mouvements sociaux qui se développe en Europe et dans le monde.

Nos libertés en jeu…

Le 15 mai 2014 avait lieu une manifestation contre le traité transatlantique, à Bruxelles. Pour avoir, en cortège et sans violence, un peu dépassé les limites imposées par les autorités, près de 300 personnes ont été encerclées par la police, arrêtées administrativement et mises en cellule dans les casernes d’Etterbeek. Les manifestants arrêtés risquent une amende administrative. Un événement anecdotique et isolé ? Pas si sûr…

L’occasion de se pencher sur la question de la criminalisation des mouvements sociaux avec une analyse qui, au-delà de la définition des mots concernés, illustre la façon dont le phénomène se développe en Europe et dans le monde et conclut par une réflexion sur la désobéissance civile….

Analyse - Criminalisation des mouvements sociaux - PDF
PDF - 1.2 Mo
Analyse - Criminalisation des mouvements sociaux - PDF
TéléchargerConsulter


tags : Manifestation


Avec le soutien de


Articles en rapport

tags : Manifestation
24 décembre 2014  Analyses

La criminalisation des mouvements sociaux en Belgique

Sommes-nous des terroristes en puissance ?
Aujourd’hui en Belgique, de nombreuses lois « classiques » permettent d’incriminer des militants qui par leur action non-violente remettent en cause le (...)

15 mai 2014  Pour la presse

Quand opaque rime avec matraque !

Ils sont venus pour marquer pacifiquement leur désaccord avec le sommet européen du business et ils ont été arrêtés, tout comme 250 autres manifestants.
Ils s’appellent Marie-Christine, Jean-Paul ou (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr