Abonnez-vous à notre infolettre

Recevez chaque mois des nouvelles de nos projets, nos évènements ou encore nos analyses en vous abonnant à notre infolettre

logo Entraide et Fraternité

Contexte du pays

Favoriser le droit à l’alimentation et l’insertion des enfants des rues

L’objectif du programme 2017-2021 « droit à l’alimentation au Guatemala » est de permettre à 1002 agriculteurs indigènes (658 femmes et 344 hommes) de sortir de la pauvreté à travers la défense de leurs droits et la promotion d’un modèle de production agricole alternatif.

Le programme s’étend dans 4 départements de l’Altiplano guatémaltèque situés dans le Sud-ouest du pays (San Marcos, Quetzaltenango, Totonicapán et Sololá) et est réalisé par cinq associations locales soutenues par Entraide et Fraternité : COINDI, CEIBA, CDRO, SERJUS et le Réseau KUCHUB’AL.

Les 1002 agriculteurs indigènes seront appuyés à travers :
• la mise en place d’écoles d’agroécologie afin de cultiver les terres de manière optimale et écologique,
• la mise en place de microentreprises et la commercialisation de leurs produits,
• des campagnes d’information et de sensibilisation,
• l’interpellation des pouvoirs publics afin d’adopter des politiques garantissant le développement de l’agriculture familiale et de la sécurité alimentaire.

Les communautés indigènes – historiquement exclues et discriminées et qui composent pourtant la moitié de la population – vivent dans une insupportable pauvreté. Expulsées de leurs terres par les multinationales, les familles rurales indigènes sont forcées d’aller vivre dans les terres exiguës et peu fertiles de la région montagneuse de l’Altiplano située dans le sud-ouest du pays.

Donner aux enfants des rues un avenir

Le Guatemala et particulièrement Guatemala City compte un nombre croissant d’enfant des rues. Fuyant la pauvreté ou l’exploitation, ces enfants sont exclus de la société guatémaltèque.

Entraide et Fraternité soutient le mouvement des enfants de la rue (Mojoca) qui intervient en faveur de la survie et des droits des enfants et adolescents qui vivent dans la rue. Mojoca prend en charge à Guatemala City environ 500 enfants. Il leur apporte une aide matérielle (couvertures, vêtements, …) et leur permet également de suivre une formation et d’apprendre un métier.





Lire aussi

20 juillet 2021

Quels systèmes alimentaires pour demain ?

La crise sanitaire révèle l’échec du système industriel alimentaire mondial. Elle démontre qu’il est vital de prôner la création de systèmes basés sur une (...)
21 décembre 2020

L’agroécologie, un autre modèle pour nourrir et préserver la planète

En coopération avec des organisations partenaires locales, Entraide et Fraternité mène depuis 2017 un programme ambitieux pour la souveraineté alimentaire (...)
14 décembre 2020    Juste Terre !

Juste Terre ! n°175

L’agriculture industrielle : la faim et les pandémies à son palmarès !

Retrouvez-nous sur : facebook twitter instagram youtube flickr