logo Entraide et Fraternité

Inscription à la newsletter

Contexte du pays

Promotion de l’agriculture paysanne pour la sécurité alimentaire et économique.

Au Burundi, l’agriculture occupe la plus grande partie de la population et la majorité des travailleurs agricoles sont des femmes, des jeunes déscolarisés sans autre emploi et des groupes marginalisés comme les ex-combattants. Cette situation est encore plus accentuée dans la province de Bujumbura rural, où la plupart des hommes quittent les collines pour rejoindre la capitale, à la recherche de petits emplois rémunérés, laissant leurs femmes et enfants dans les exploitations. L’agriélevage occupe toujours la première place dans l’économie des ménages.
Après une longue période de conflit fratricide, la population burundaise vit des conditions socioéconomiques encore très difficiles sur tous les plans. La crise économique mondiale, la faible croissance économique, le niveau élevé de chômage, la valeur de la monnaie burundaise contribuent énormément à la faible capacité d’accès aux moyens de subsistance et à l’augmentation des prix des produits de première nécessité. Or, la province de Bujumbura rural se prête bien à l’amélioration de la rentabilité agropastorale à condition de veiller à amender et à restaurer la fertilité des sols.
Avec son partenaire local (OAP Organisation pour l’Autopromotion asbl), Entraide & Fraternité veut renforcer la sécurité alimentaire de 3.721 membres des organisations de base, en augmentant leurs productions et les revenus qu’elles en tirent. Nous voulons également contribuer à une amélioration de l’environnement grâce à une approche agroécologique. Enfin, le rôle des organisations de base paysannes au sein de la société civile locale et nationale sera consolidé dans le but de défendre le droit à la souveraineté alimentaire et de mener des actions de plaidoyer.





Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr