Inscription à la newsletter

logo Entraide et Fraternité
7 juillet 2016  Actualités

CENALUX formatrice et festive

par Jacques Briard

Fin juin, la CENALUX a joliment clôturé une année 2015-2016 particulièrement chargée.

Fin juin, la CENALUX, qui regroupe les coordinatrices, Maud Plumier et Amandine Henry, et les bénévoles d’Entraide et Fraternité & Vivre Ensemble pour les provinces de Namur et du Luxembourg ou du diocèse de Namur, a joliment clôturé une année 2015-2016 particulièrement chargée. En effet, durant celle-ci, les deux coordinatrices sont revenues de congés de maternités et ont repris le travail qu’avait fort bien conduit leur remplaçante Marie Dufaux. Ce fut le cas lors de la campagne d’Avent ayant remis l’accent sur l’importance à accorder au « vivre ensemble » à l’égard des plus défavorisés d’ici et aussi des migrants fuyant les conflits ravageant leurs pays. Ce le fut aussi à travers la mobilisation contre le réchauffement climatique à l’occasion de la COP 21 tenue à Paris en décembre 2015 et durant la campagne d’Entraide et Fraternité, 2016 qui a fait connaître un peu plus les difficiles conditions de vie, mais aussi les lucides et courageuses actions des petits paysans de l’île de Madagascar prônant l’agriculture familiale et l’agroécologie. Et cela, spécialement grâce aux visites de Mgr Philippe, évêque d’Antisirabe, et de Jean-Michel, un de ses collaborateurs de la Caritas diocésaine, mais aussi avec les témoignages de deux membres de la CENALUX , Martine Lempereur et Jacques Briard,, ainsi que d’un autre bénévole, le Namurois Baudouin Lafontaine, à propos de leur visite à d’autres partenaires malgaches.

PNG La réunion de juin de la CENALUX a été marquée par une très claire présentation des enjeux concernant le projet de Traité de libre-échange transatlantique (TTIP ou TAFTA) entre Etats-Unis et Union européenne.
Elle a été faite par Jean-François Rasschaert, du CIEP du Mouvement Ouvrier Chrétien du Luxembourg. Celui-ci a montré que la négociation fort secrète en cours a connu diverses fuites, si bien que ce projet est de plus en plus contesté du fait qu’il s’ajouterait aux accords commerciaux qui accompagnent une mondialisation qui frappe de plus en plus les populations à travers le monde, affaiblit les Etats et renforce le pouvoir des entreprises multinationales. Dans cette sorte de lasagne, se retrouvent notamment les accords menés dans le cadre de l’Organisation Mondiale du Commerce ou encore l’actuel projet de traité de libre-échange ou accord mixte entre le Canada et l’Union européenne (CETA), dont le président de la Commission européenne, M.Juncker, a prôné l’adoption sans passer par les 38 Parlements nationaux et régionaux des pays de l’Union européenne.

De là les réactions qui se multiplient contre CETA et TTIP notamment en Wallonie jusqu’au sein de conseils communaux, du Parlement et du Gouvernement régional, alors que c’est moins le cas en Flandre et au niveau du Gouvernement fédéral..Ainsi, M.Rasschaert a-t-il relevé qu’ un Collectif anti-TTIP et anti-CETA regroupe à présent une vingtaine d’organisations de la province du Luxembourg, dont Entraide et Fraternité-Vivre Ensemble. Il a aussi signalé que lors d’une rencontre tenue à Libramont, M.Deplae, secrétaire général de l’Union des Classes moyennes, a expliqué que celle-ci en est arrivée à considérer ces projets de traités comme des menaces contre les Petites et Moyennes Entreprises wallonnes, dont les agriculteurs , qui n’ont évidemment pas autant de pouvoirs que les multinationale américaines et européennes.

Lors de la partie festive de sa réunion, la CENALUX a été heureuse d’accueillir l’abbé Robert Henrotte , qui habitera désormais à Marche-en-Famenne et est prêt à renforcer l’action d’Entraide et Fraternité-Vivre Ensemble dans le Nord de la province du Luxembourg. Or, sont notamment au programme de l’année 2016-2017 la participation en juillet à la Petite Foire de Libramont, le Festival des Solidarités organisés par Entraide et Fraternité-Vivre Ensemble les 13, 14 et 15 octobre à Bruxelles, une campagne Vivre Ensemble qui ,en décembre, remettra en avant la notion du bien commun, ainsi que la campagne d’Entraide et Fraternité de 2017. Celle-ci présentera le travail d’appuis des partenaires de l’ONG aux paysans indiens du Guatemala. Car, si ce pays d’Amérique centrale est sorti d’une longue guerre civile, ces descendants des Indiens y deviennent de plus en plus pauvres, comme l’a relevé l’abbé Jean-Marie Boxus, originaire de Gembloux, lors d’un récente visite au siège d’Entraide et Fraternité-Vivre Ensemble et en s’y réjouissant de la participation à la prochaine campagne d’Entraide et Fraternité de ce prophète et défenseur des plus pauvres qu’est Mgr Ramazzini.

Ainsi donc, les équipes d’ Entraide et Fraternité-Vivre Ensemble, dont la CENALUX, s’apprêtent -elles bien à relever des défis actuels importants durant l’année 2016-2017 et à marquer ainsi le 50e anniversaire de l’encyclique Populorum Progressio. Car dans celle-ci, publiée en 1967, le pape Paul VI, bien inspiré par le promoteur d’une économie humaine qu’était le Père Lebret, plaidait « pour le développement de tout l’Homme et de tous les Hommes », si bien qu’en 2012, l’ancien résistant Stéphane Hessel, auteur du fameux « Indignez-vous », considérait toujours cette encyclique comme une Charte universelle à continuer à prendre en compte, comme le pape François l’a rappelé plus récemment.

TèlèchargerConsulter




Articles en rapport

9 octobre 2017

Bénévoles en action

Une lumière dans les ténèbres
5 octobre 2017

Journées d’automne 2017

Quelque 70 permanents et volontaires d’Entraide et Fraternité / Vivre Ensemble se sont réunis les 28-30 septembre dans le très beau cadre du Domaine de (...)
28 août 2017

Collation Solidaire

Deux sources(presque) pour le Burundi

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr