Abonnez-vous à notre infolettre

Recevez chaque mois des nouvelles de nos projets, nos évènements ou encore nos analyses en vous abonnant à notre infolettre

logo Entraide et Fraternité
17 février 2021  Actualités

60e campagne de Carême de partage

Ensemble, malgré tout

60 ans de solidarité, de mobilisation et d’engagement

La crise sanitaire que nous traversons en Belgique depuis maintenant plus d’un an et dans le reste du monde est une crise sans précédent qui appelle des mesures exceptionnelles. Au sein d’Entraide et Fraternité, nous avons décidé - comme l’an passé - de vous proposer de vivre la campagne du Carême de partage en ligne et de manière digitale. Plus que tout, nous souhaitons garder le lien avec vous et continuer de faire vivre ce moment de foi et de solidarité, particulièrement important.

Cette année, Entraide et Fraternité marque les 60 ans de sa première campagne de Carême de partage, cette toute première campagne qui a vu le jour en 1961 pour répondre à une terrible famine dans la province du Kasaï, au Congo. Aujourd’hui, la faim tue toujours en République démocratique du Congo et les Congolais ont besoin d’un soutien plus que jamais renouvelé à leurs côtés.

Depuis l’arrivée de la Covid-19, les paysans et paysannes congolais affrontent une crise dans la crise, celle de la faim. Et les effets sont inquiétants : la pandémie pourrait précipiter des millions de personnes dans une situation d’insécurité alimentaire grave. Perte de production, commerce qui fonctionne au ralenti, chute des prix des produits exportés : la crise sanitaire du coronavirus a engendré une situation d’insécurité alimentaire partout dans le monde et la RD Congo n’est pas épargnée. Les petits paysans du Sud sont particulièrement fragilisés. Le continent africain, malgré sa capacité à rebondir, en souffre également. En RD Congo, Entraide et Fraternité a pour mission de renforcer la sécurité alimentaire de milliers de personnes en valorisant l’agriculture familiale, mais la situation est très inquiétante. Seule l’agroécologie semble promettre un avenir meilleur.

Malheureusement, tout comme l’année passée, nos partenaires et témoins du Sud ne pourront être présents à nos côtés. Ils le seront par le cœur, par la foi et parfois virtuellement lors de certains de nos événements. Nous vous donnons donc rendez-vous en ligne.Car, si nous devons rester chez nous pour nous protéger et lutter ensemble contre le coronavirus, nous n’en sommes pas moins mobilisés et nos équipes restent à votre disposition pour vous accompagner dans les prochaines semaines.

Encore plus qu’à l’accoutumée, notre engagement au service de la solidarité internationale s’impose aujourd’hui comme une nécessité absolue. Nous avons besoin de vous pour donner à nos partenaires les moyens d’agir en faveur des plus vulnérables. En ce temps de Carême, rien ne doit arrêter la solidarité. Nous vous remercions d’être à nos côtés.

Vivons ensemble ce « voyage spirituel » du temps de Carême, commémorons l’Esprit-Saint, consolidons notre foi dans un esprit de partage fraternel.

Axelle Fischer, secrétaire générale

Comment continuer à vivre le Carême ?

La RD Congo, comme tant de pays du Sud, ploie sous le poids d’une dette injuste et insoutenable. Injuste parce que l’endettement n’a pas profité à la population et insoutenable parce que remboursée aux dépens de l’éducation, de la santé, des droits humains en général. La pandémie, avec ses conséquences sanitaires mais aussi économiques, a aggravé cette situation.

La bonne nouvelle, c’est que nous pouvons agir : la Belgique a un rôle important à jouer, notamment au sein du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale.

En réponse à l’appel du pape et de nos évêques, Entraide et Fraternité, avec plusieurs autres associations, lance une pétition en ligne pour interpeller nos décideurs politiques. Oui, les 25.000 signatures que nous allons récolter, grâce à vous notamment, peuvent faire bouger les choses ! Alors n’attendez pas, signez aujourd’hui même la pétition. Merci.

Visionnez nos vidéos de campagne

En cette année anniversaire, Entraide et Fraternité et ses partenaires mènent un plaidoyer à la fois pour l’annulation de la dette des pays du Sud et pour le développement de pratiques agroécologiques. Ces deux combats sont indissociables et indispensables pour permettre aux populations de retrouver la maîtrise de leur alimentation et de se libérer du joug imposé par les pays du Nord.

Découvrez les témoignages vidéo de trois de nos partenaires sur la situation en RD Congo

Participez à nos événements de campagne en ligne

Consultez l’agenda de nos événements en ligne.

Concrétisez votre don de Carême

Comme vous le savez, pour protéger la santé de tous, les célébrations en paroisse sont annulées. Entraide et Fraternité comprend la nécessité de cette mesure et est en pensée fraternelle avec les communautés chrétiennes. Les célébrations annulées, les collectes du Carême de partage le sont donc aussi. Nous devons toutefois continuer d’être aux côtés de nos partenaires dans les pays pauvres, eux aussi particulièrement meurtris par la crise sanitaire et les multiples crises qu’ils doivent affronter.

Cette année, sans les collectes, nous devons à nouveau venir à vous, donateurs et donatrices, avec des propositions pour concrétiser votre solidarité et votre don de Carême. Chaque année, nous collectons près de 350.000€ en paroisse via nos collectes. La non tenue de ces collectes a un impact très fort sur nos finances et donc, sur nos projets au Sud.

Pour faire un don, vous avez différentes possibilités :

Tout don de 40 € et plus vous donne droit à une réduction fiscale à hauteur de 45 %. Une attestation fiscale vous sera envoyée en avril 2022.

Le don de Carême compte parmi les plus beaux des gestes fraternels pour un chrétien. Un immense merci de votre partage.

Soyons solidaires avec les familles paysannes congolaises et aidons-les à construire une vie digne et sans faim.

Comment agir pour être aux côtés des paysans et des paysannes congolais ?

Avec 20 euros

je finance un lapin qui pourra constituer une épargne en cas de besoin pour une famille, puisque ses lapereaux pourront être revendus au marché.

JE FAIS UN DON

Avec 47 euros

je finance des semences durables qui constitueront le point de départ des plantations agricoles de jeunes paysans et paysannes.

JE FAIS UN DON


Avec 135 euros

je finance des formations à l’agroécologie à des femmes et des communautés minoritaires.

JE FAIS UN DON

Avec 420 euros

je participe au financement d’un moulin à céréales qui permettra aux familles de transformer leur matière première en farine et de la vendre.

JE FAIS UN DON

JE FAIS UN DON

CHAQUE DON EST ESSENTIEL !
Merci de votre générosité.

Partagez nos contenus en ligne et sur les réseaux sociaux

Plus que jamais, nous avons besoin de vous pour donner à nos partenaires les moyens d’agir en faveur des plus vulnérables. Dans les jours et les semaines à venir, nous donnerons la parole à nos partenaires sur notre site et sur nos réseaux sociaux (Facebook et Instagram). Faites entendre leur voix en partageant ces contenus autour de vous ! Merci.





Lire aussi

Les ressources naturelles au cœur de la dette du Sud

Depuis la colonisation jusqu’à nos jours, la question de l’exploitation des ressources naturelles des pays des Sud par les multinationales et les Etats du (...)

Jour de Pâques

4 avril 2021
« C’est la Pâque, le passage du Seigneur » Jn 20,1-9

Vendredi Saint

2 avril 2021
« Ecce homo – Voici l’homme » La Passion selon Saint Jean

Retrouvez-nous sur : facebook twitter instagram youtube flickr