2015 On the road again with Nelson Mandela

Bien arrivé à Kigali au Rwanda

Le long voyage vers l’Afrique de Zaventem à Kigali via Amsterdam et Nairobi au Kenya s’est bien déroulé.

Visites et rencontres à Butare

Bien arrivé à Butare le samedi 10 janvier 2015

Prochaine étape : Bujumbura au Burundi

Demain, mercredi 14 janvier de bon matin, je partirai vers le sud pour une nouvelle étape.

Un cycliste belge visite l’OAP

Deux jours de visites d’organisations paysannes

Découverte de Bujumbura

Bilan Kigali - Bujumbura : 317 kms à une moyenne de 10-11 km/h...et pas une goutte de pluie !

Rwanda - Burundi

Passage sans problème de la frontière

Départ vers la Tanzanie : mercredi 21 janvier 2015

Un peu plus de 125 kms le long du lac Tanganyika (donc sans montées majeures) pour arriver à Nyanza-le-Lac.

Au revoir Burundi

Quoi de mieux pour observer le coucher du soleil !

6h30 de grimpette

Une longue montée de 15 km = 6h30 de grimpette : tout le temps d’admirer le paysage et de causer avec les "pousseurs de vélos"

Changement de programme pour la Tanzanie

Un voyageur quadruplement averti en vaut ...

Quatre jours de repos au bord du lac Tanganyika

A Kigoma, ville importante de Tanzanie sur le lac Tanganyika, je suis logé dans un endroit idyllique

Découverte des chimpanzés du parc national de Gombé

Parti mercredi 27 janvier 2015 bien avant le lever du jour avec un petit bateau vers la réserve de Gombé.

Le village de pêcheurs de Katonga

Le lac Tanganyika est l’un des lacs les plus étendus de la planète et le second plus profond avec ses 1.447 mètres.

Embarquement du vélo

Arrivé bien à l’avance à 10h du matin avec le vélo chargé comme un "mulet", je me dirige vers le bâtiment où sont stockés les marchandises à expédier.

Bonne arrivée à Morogoro

En quittant le wagon couchettes dès l’arrivée en gare de Morogoro pour me diriger vers le wagon marchandises en queue de train, je me fait aider par un porteur.

Les aventures de Léon au pays des Simbas

C’est surtout Mr Jacques Trépant (mon professeur de Français et Histoire au collège de Bellevue à Dinant ... il ya 50 ans) qui va se délecter de ce récit ... épique, à rire ou à pleurer de peur selon le point de vue !

Un safari africain

L’après-midi, je pars pour un safari d’une durée de 5 heures avec un guide-chauffeur qui me montre la photo d’un Simba prise il y a 4 jours, me dit-il ... sans rien savoir de mon aventure de la veille.

Attention aux singes ... très futés !

Jeudi 29 janvier 2015 au matin. 7h30

Précision et questions concernant le parc national visité et les animaux.

Dans le message précédent, j’ai oublié de vous donner le nom du parc où j’ai failli rencontré des simbas : c’est le Mikumi.

Suite des aventures de Léon au pays des baobabs

Je suppose qu’il est inutile de vous préciser que ce ne sont pas des animaux ! Ces arbres magnifiques ne poussent pas seulement à Madagascar (avec la célèbre "allée des baobabs" située près de Morondava, inoubliable surtout au coucher du soleil) mais aussi en Tanzanie

De "lodge" en "lodge" et de "guest house" au camping ...

Ce jeudi 5 février, une petite route caillouteuse m’emmène à Kisolanza, un endroit superbe où il y a une "old farm" (www.kisolanza.com) et la possibilité de camper ... en installant la tente sous un toit traditionnel de paille (voir photo). Il est possible aussi de cuisiner soi-même sur feu de bois ... option que j’ai choisi ; cela me permet de (...)

A l’école avec une houe à l’épaule ... et le souvenir de Julius Nyerere, ancien Président de la Tanzanie.

Surprise ce matin, certains des élèves rencontrés sur le chemin de l’école, portent une houe à l’épaule.

Pas d’agressivité

En tout cas, je ne ressens pas d’agressivité dans ce pays ; les hommes et les femmes croisés me saluent et ils sont surtout fous de joie lorsque je leur dit "Jambo !" (bonjour), un des rares mots de swahili que je connaisse. Quant au mot "merci", c’est facile : "à santé !" Certains chauffeurs de poids lourds, me font des signes d’encouragement (un (...)

Les dangers de la route

Ce dimanche matin, une dizaine de camions sont arrêtés auprès de celui d’un collègue victime d’un accident mortel durant la nuit

Des photos comme à chaque fois !

Dans les photos jointes, un magnifique lever de soleil sur la rivière traversant la ville Tanzanienne d’Iringa ... photo prise à 6h15, alors que j’avais déjà pris la route afin de bénéficier au maximum des heures fraîches de la journée. Photos également des baobabs, des fruits ou des sacs de charbon de bois en vente au bord de la route. ... Et bien sûr (...)

Une nuit passée à côté de la maison d’une famille Zambienne

Vendredi 13 février :
faute de trouver une "Guest house" au bord de la route, je m’adresse à une dame habitant avec sa famille de neuf enfants à 100 mètres de la grand route ; par chance, une jeune étudiante passant par là me sert d’interprête.
De suite la dame accepte que je plante la tente aux abords de la maison. La tente est déjà dressée en (...)

Des lunettes trouvent ici une seconde vie

Ayant pris en réserve en cas de perte une paire d’anciennes lunettes cassée en deux, celle-ci fera un heureux : le papa me dit qu’il ne sait plus lire de près faute de lunettes. En moins de deux, un fil de cuivre permet la réparation ... le papa, fidèle lecteur de la bible en tant qu’adepte de l’église Adventiste du 7ième jour, pourra continuer à lire (...)

"Mwashibukeni" ...un petit mot magique pour entrer dans le coeur des Zambiens

La soirée passée chez mes hôtes d’une nuit m’a permis d’apprendre deux mots et une question (bonjour, merci, comment allez-vous ?) en Bemba, la langue parlée dans cette partie Nord et orientale de la Zambie. "Mwashibukeni" cet mot à utiliser le matin car il signifie "bon jour", déclenche une très grande joie chez les personnes rencontrées. Quelle (...)

Rencontre avec Benedikt "von Deutchland"

L’après midi, un motard me dépasse et s’arrête. Chargé comme il est, avec deux pneus de rechange, ce ne peut être qu’un "safariste" ! C’est Benedikt ... "comme le Pape" dit-il en se présentant ... enfin plutôt comme le pape précédent, originaire comme lui du Sud de l’Allemagne. Cinq mois pour traverser en solitaire (tiens, tiens, je ne suis pas le seul (...)

A la recherche d’un camping introuvable à la nuit tombée

Pour l’étape du samedi 14 février, les Sud-Africains du camping précédent m’avaient indiqué un camping se trouvant théoriquement à 70 km avant d’arriver à la ville de Mpika. Une très longue journée pour y arriver, heureusement sur un parcours facile (plus de descentes que de montées), 130 kms (sur la même journée !) pour arriver à un endroit ... où (...)

Rencontre d’un couple en voyage en Afrique à moto à la recherche d’un endroit merveilleux pour s’installer

Mardi 17 février 2015
Deux motos me dépassent. Les conducteurs portant un gilet fluo et un casque et roulant à allure modérée ... cela ne peut pas être des Zambiens ! Daniel (de Suisse) et Mélissa (d’Australie) sont partis pour 5 mois de découverte de l’Afrique ; ils ont loué des motos (légères) au Kenya ... alors que Benedikt voyageait avec sa grosse (...)

Une nuit et un jour de repos auprès des chutes de Kundalila

En quittant la route nationale asphaltée, 13 kms d’une route secondaire me (nous ... car il y a le vélo) redonnent le contact avec le sable, ce qui me rappelle les Andes (2009 et 2013). Ma monture n’apprécie pas tellement ce genre de revêtement et se cabre de temps en temps. Heureusement celui-ci est solide la plupart du temps et j’arrive (...)

L’expérience de l’agriculture productiviste

Vendredi soir, trempé comme un canard par un orage sub-tropical, je cherche refuge dans une ferme ... surprise, depuis longtemps (je n’étais plus habitué), j’aperçois une dame blanche dans sa voiture : c’est la fermière, née en Zambie de parents fermiers blancs, qui accepte que je plante la tente auprès de la ferme. Quant son mari (d’origine (...)

La Transafrica 2015 : un premier bilan au 2/3 du voyage

Les jours se suivent sans nouvelles exceptionnelles ... et me voilà, ce lundi 23 février 2015, sur le point d’arriver à Kabwe, lieu de rendez-vous avec le Père Pierre Ruquoy qui travaille à "l’intérieur" des terres comme on dit au Brésil, à deux heures de route de Kabwe. Comme c’est la saison des pluies, il a choisi bien gentillement, ce que j’apprécie (...)

Réponses aux questions

Réponses aux questions concernant les animaux :
A la première question du message précédent, j’ai eu les réponses suivantes : un gnou, un okapi. Soit 9 réponses exactes dont deux avec la précision suivante "un gnou bleu". A la seconde question, trois réponses vraisemblablement erronée (civette, genette) et trois apparemment exactes ("serval hindei", (...)

Mais tout d’abord, qui est-il ce Pierre Ruquoy ?

Pierre, originaire de Ligny, missionnaire Scheutiste, a suivi sa formation successivement à Namur, Mexico et Rome. Mais avant d’étudier la théologie et d’être ordonné prêtre - afin dit-il d’avoir une formation pas trop "cléricale" - il a vécu durant 5 ans au milieu des villageois en République Dominicaine à Cabeza del Toro ... comme l’un d’entre eux, (...)

Les orphelins de "Sunflowers"

En effet en Zambie, les enfants devenus orphelins suite à la mort des parents provoquée par ce fléau qu’est le sida, sont légions. Selon l’UNICEF, en Zambie, un enfant sur quatre a perdu ses parents. En 2007, Pierre accueille chez lui Kasonde, un des premiers jeunes (17 ans) à frapper à sa porte. C’est le début d’une longue histoire ... à ce jour, (...)

Les autres rêves de Pierre

Parmi ces rêves, la construction d’un hôpital où pourraient être soignés les malades du Sida, innombrables dans la région ; une bibliothèque ; la transformation de l’ancienne église en salle d’études ; une troupe de théâtre-action comme il avait mis sur pied en République Dominicaine ... etc. Autant de ponts à construire pour que en priorité, les Droits (...)

Une "hutte" de plus pour 10 garçons grâce aux parrainages de la Transafrica 2015

Une somme dépassant les mille euros a été versée sur le compte des "Sunflowers" grâce à vos parrainages et au Groupe Tiers-Monde de Gesves. Avec cet argent, une nouvelle hutte (dortoir) pour 10 garçons verra le jour bientôt au "Sunflowers"...exactement à l’endroit où est prise la photo de groupe visible en attaché à ce (...)

Un petit "flash back" : arrivée aux "Sunflowers" le lundi 23 février 2015 à 18h

La route de Kabwe à Mulungushi est débordante de pluie lorsque Amos, le chauffeur m’amène aux "Sunflowers" avec le 4x4.
Dans la case centrale, tous attendent celui qui est venu jusqu’à eux de si loin avec un vélo !
Certains ne croyaient pas cela possible ! Premier "rite" d’accueil avant un repas on ne peut plus belge prévu par Pierre (compote (...)

Un menu de "lion"

Après une longue traversée de "désert" avec pas grand chose à se mettre sous la dent (voir messages précédents), ce passage aux "Sunflowers" me permet de regagner un peu de forces (et de poids peut-être, ce qui ne fera pas de tort). Le cuisinier prépare pour le premier jour, outre un délicieux potage aux potirons du potager, un succulent gigot de (...)

Un système de biométhanisation ... et des toilettes écologiques

Il y a quelques mois, l’ingénieur-prêtre Pierre Gillet de Jambes, bien connu d’Entraide et Fraternité (et des pêcheurs du Kérala en Inde) est venu installer aux "Sunflowers" un système de biométhanisation. Grâce aux excréments des cochons et aux fiandres des poules, l’orphelinat dispose désormais "gratuitement" du gaz nécessaire à sa consommation. Une (...)

Rencontre du résident le plus âgé des "Sunflowers"

Il s’appelle Béni, 87 ans, il vit également ici. Il est de la tribu des "Loozi", ce peuple de pêcheurs qui dans le système traditionnel Zambien continue à avoir son propre Roi. Lorsqu’un Loozi meurt, il est enterré dans sa pirogue. Comme ailleurs en Afrique, les personnes âgées sont très respectées. Béni, résident dans une petite maison à la limite (...)

Visite du barrage de Mulungushi et vente de poulets aux villageois

Ce mercredi 25 février 2015, départ avec le 4x4 avec Pierre au volant et 45 poulets qui seront vendus aux personnes travaillant à la centrale hydro-électrique et aux villageois. Dans un tournant, après avoir franchi la rivière chargée des eaux tumultueuses des récents orages, nous découvrons un panneau on ne peut plus insolite : "Beware crocodiles !" (...)

Préparation du vélo pour la suite du voyage en présence des gars de "Sunflowers

Dimanche 1er mars 2015, après le repas (au menu du poulet maison), tous les gars de "Sunflowers" sont réunis autour du vélo. I ls assitent au chargement des bagages sur le support roulant du voyage afin qu’ils puissent se rendre compte "de visu" des conditions réelles de ce type de déplacement. C’est ensuite la photo de "famille" ... une belle (...)

Lusaka, capitale de la Zambie ... contrastes

Après une semaine de repos et de rencontres enrichissantes aux "Sunflowers", je retrouve les folles sensations du vélo. En arrivant à la capitale, impossible de louper le nouveau stade, hyper moderne à faire pâmer d’envie les Brésiliens avec leur "vieux" Maracaña même rénové pour le "Mundial" 2014 ! Selon notre ami Pierre Ruquoy, il a été construit par (...)

rencontre d’un ancien cycliste professionnel italien, d’une cimenterie et nuit passée près d’une école

Lundi 9 mars 2015 : . Sortir de Lusaka ... Quitter Lusaka, une ville de plus d’un million d’habitants, ce n’est pas aisé surtout lorsqu’il n’y a aucun panneau directionnel. Mais avec mon (bon) sens de l’orientation et grâce au soleil qui brilla ce jour-là, malgré une erreur de parcours, je me suis retrouvé assez rapidement sur la bonne route vers (...)

La douanière voulait tout savoir ... "Welcome in Zimbabwe"

Jeudi 12 mars :
Pour passer la frontière entre la Zambie et le Zimbabwe, il suffit d’enjamber le fleuve Zambèze via le barrage de Kariba, construit en demi-cercle. Dans une tente où il fait suffocant malgré les ventilateurs tournant à plein régime, la douanière de service veut tout savoir : tous les prénoms (nous Belges, nous en avons parfois 5, (...)

Retrouvez-nous sur : facebook twitter youtube flickr