logo Entraide et Fraternité

AKMK

Un festival de la paix pour les jeunes

Comment s’attaquer aux préjugés les plus tenaces ? Comment amener des jeunes des trois communautés (chrétiens, musulmans et indigènes) de l’île de Mindanao, au Sud des Philippines, à apprendre à se connaître, à se rencontrer et à dialoguer ?

AKMK, une organisation partenaire d’Entraide et Fraternité, organise un été sur deux un camp qui rassemble les jeunes des trois communautés afin d’empêcher de nouveaux conflits, qui ont déjà trop affecté l’île et qui, au vu du contexte actuel (augmentation de la pauvreté, loi martiale, assassinats, …), pourraient resurgir d’un jour à l’autre.

AKMK (Alyansa ng Kabataang Mindanao par sa Kapayapaan) est un mouvement basé à Iligan City qui fédère des associations de jeunes, issues des trois communautés.
Un été sur deux, nous organisons un camp regroupant plus de 250 jeunes provenant des trois communautés de Mindanao, raconte Vongh Fenis, un des responsables du mouvement. Au début, tout le monde est méfiant mais, au fur et à mesure que les activités se mettent en place, des amitiés se nouent, les préjugés tombent. Des préjugés tenaces qui veulent que les Lumads (indigènes) soient vus comme des fainéants, les musulmans comme des terroristes et les chrétiens comme des envahisseurs.

Au menu de ce grand camp de la paix : des conférences sur la souveraineté alimentaire, les changements climatiques, l’égalité entre les hommes et les femmes, les droits des étudiants, les migrations des jeunes.
Lors des ateliers, les organisateurs privilégient des pédagogies interactives. Il y a des jeux de rôle, des jeux facilitant l’esprit d’équipe, des chants, des danses, des saynètes de théâtre. Les jeunes donnent des concerts au cours desquels ils chantent (et expliquent !) des chansons sur les thèmes évoqués. « L’art est un vecteur privilégié de notre action, explique Doreen Bayhonan, responsable adjointe des programmes culturels. D’abord parce que la musique et les arts graphiques intéressent les jeunes et sont un moyen de leur parler. Ensuite, parce qu’il est très difficile de mobiliser les jeunes depuis la loi martiale avec le couvre-feu et les interdictions de rassemblement. Enfin parce que, stratégiquement, si l’état d’urgence ne nous laisse pas d’occasions de manifester publiquement, les autorités n’exercent aucune censure sur les œuvres culturelles, qu’elles soient graphiques ou musicales. ». À Iligan City, un mur de la ville a même été entièrement peint par les jeunes d’AKMK : avec une grammaire qui est celle des grapheurs qui font du « street art », les artistes y font la synthèse de toutes les problématiques.

Les jeunes participants organisent également des manifestations pour exprimer leur désaccord profond avec l’exploitation de l’environnement par les grandes multinationales présentes aux Philippines. Mindanao est riche et il appartient aussi aux jeunes de donner de la voix pour mettre un terme à la guerre, la faim et la pauvreté. Pour AKMK, la jeunesse doit jouer un rôle actif dans la protection et la réhabilitation des ressources naturelles pour un développement durable.

Dans le contexte politique actuel qui s’est considérablement assombri à Mindanao : loi martiale, augmentation de la pauvreté, assassinat de journalistes, enlèvements, … ces activités sont primordiales. Elles tissent un véritable réseau de paix. Un réseau qui refuse les préjugés et la fatalité et qui se mobilise pour défendre la paix et la souveraineté alimentaire des Philippins. Une mobilisation nécessaire à l’amélioration de son avenir.





1er avril 2019 • 20h00

Veillée de prière à Oteppe

Une terre, de la nourriiture, un avenir !
2 avril 2019 • 19h00 –22h00

Rencontre solidaire avec les Philippines

Faire de l’agriculture et de la nourriture un futur
Témoignage - Liège

Doreen Bayhonan

AKMK
Doreen est âgée de 30 ans. Elle a fait des études d’art et de musique, ses passions.
15 mai 2018

Les Philippines au cœur de la campagne de Carême 2019

La prochaine campagne de Carême de partage se prépare déjà : une délégation d’Entraide et Fraternité rentre d’une mission de deux semaines aux (...)
25 juillet 2017    Philippines - AKMK

Jeunes autour du thème de la paix

AKMK, partenaire d’Entraide et Fraternité aux Philippines œuvre à sensibiliser les jeunes à devenir des acteurs de promotion de paix et de convivialité entre (...)
7 octobre 2015    Philippines

Un atelier théâtre pour réfléchir et se mettre en...

Un atelier théâtre pour réfléchir et se mettre en action : les jeunes d’AKMK se mobilisent autour des questions liées à l’environnement, à la jeunesse et à (...)
20 août 2014    Philippines

Un camp pour la paix

250 jeunes véritables bâtisseurs d’une paix juste, durable et inclusive.

Retrouvez-nous sur : facebook twitter instagram youtube flickr